Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 03 / 2022 | 2127 vues
Bruno Ruellan / Membre
Articles : 1
Inscrit(e) le 07 / 12 / 2017

Salaire : grève intersyndicale le 24 mars 2022 dans le groupe VYV

L’ensemble des organisations syndicales – CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SUD, UNSA – alerte la  direction du Groupe VYV sur de très vives difficultés rencontrées par tous les salariés du groupe, quel  que soit leur secteur d’activité. 



En 2021, l’inflation était de 2,8 % et devrait atteindre un niveau bien supérieur en 2022. Le  prix de l’énergie explose (gazole +21 % en 1 an) et des hausses substantielles de l’alimentation sont  d’ores et déjà annoncées. Année après année, les salariés du Groupe VYV s’appauvrissent en perdant  du pouvoir d’achat. 


L’ensemble des organisations syndicales souligne unanimement leur attachement aux valeurs mutualistes, à l’identité mutualiste que doivent incarner toutes les entités du Groupe VYV : ces valeurs, cette identité sont actuellement portées par tous les salariés du Groupe, quel que soit leur  échelon. VYV n’est ni ORPEA, ni un vulgaire fonds de pension anglo-saxon grâce à ses salariés ! 


Le Groupe VYV se donnant comme ambition de devenir un « employeur de référence », l’ensemble  des organisations syndicales constate amèrement que le chemin sera long jusqu’à atteindre cet  objectif : 
 

  • Négociations salariales indignes 
  • Conditions de travail, notamment dans les secteurs couverts par VYV3, extrêmement  dégradées sans qu’aucune perspective ne s’ouvre 
  • Un « faire groupe » qui s’arrête au seuil des rémunérations variables des hautes directions 


Nos employeurs, à travers le « manifeste des employeurs mutualistes », ont inscrit le slogan suivant :  « Comme les mutuelles placent l’adhérent ou le patient au centre de leurs préoccupations, nous  plaçons l’expérience des salariés au centre de nos attentions » ; faut-il en conclure que « l’expérience  des salariés » n’est qu’une « attention » vaguement théorique ? 


La mobilisation s’inscrit dans un moment où des grèves historiques ont été menées dans certaines  entités du Groupe, notamment à la MGEN où 40 % des salariés étaient en grève le 1er février. 


Pour la 1ère fois, l’Intersyndicale du Groupe VYV appelle tous les salariés du groupe à la grève et à la  mobilisation générale le jeudi 24 mars pour faire aboutir leurs revendications légitimes.  L’Intersyndicale du Groupe VYV souhaite faire vivre les valeurs mutualistes et ne pas en être la  victime permanente ! L’Intersyndicale souhaite « faire Groupe ». 


L’ensemble des organisations syndicales exige sans délai la mise en œuvre des mesures suivantes : 

  • Une augmentation des rémunérations de 5 % pour l’ensemble des salariés du groupe avec un  minimum de 200 € net par mois 
  • La mise en place d’un contrat santé unique avec un haut niveau de prestation sans aucune  augmentation de cotisation pour l’ensemble des salariés du groupe 
  • Une réelle amélioration des conditions de travail à travers un accord proactif et sur des mesures très concrètes
Pas encore de commentaires