Participatif
ACCÈS PUBLIC
06 / 07 / 2020 | 243 vues
Jean-Pierre Fouillon / Membre
Articles : 10
Inscrit(e) le 19 / 04 / 2009

Recrutements dans la fonction publique d'État : une sélectivité de moins en moins importante

C'est l'un des éléments à retenir des observations réalisées par la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP) en 2018 et qui a fait l'objet d'une note publiée ces dernières semaines (*). La tendance à cette baisse sensible de sélectivité dans les recrutements semble bien s'inscrire sur la durée.
 

En 2018, près de 700 000 inscriptions ont été enregistrées pour l’ensemble des recrutements, dont 542 100 pour les recrutements externes (en baisse de 3,7 % par rapport à 2017). Seulement 53 % des personnes inscrites à un recrutement se sont présentées aux premières épreuves. La proportion de candidats présents à la première épreuve est plus faible pour les recrutements externes (50 % contre 61 % pour les recrutements internes).



En 2018, la sélectivité aux recrutements dans la fonction publique d’État s’élevait à 6,8 présents pour 1 admis sur la liste principale. Pour mémoire,, en 2007, ce taux tournait autour de 12 et était descendu en dessous de 10 % en 2013...

 

La sélectivité était légèrement plus faible pour les recrutements externes (6,6) que pour les recrutements internes (7,2). En 2018, elle a baissé pour toutes les voies d’accès, sauf le troisième concours.



La quasi-totalité des postes offerts aux recrutements externes est pourvue (94 %). Néanmoins, plus de 2 800 postes sont demeurés vacants à l’issue des concours externes de professeurs du 1er et du 2nd degré. En revanche, pour les recrutements internes, seuls 58 % des postes offerts ont été pourvus.



À noter également que :

  • plus d’un quart des recrutés aux concours externes ou uniques ont un niveau d’études supérieur à celui exigé lors de l’inscription. Pour les concours de catégorie C ne nécessitant aucun diplôme, un tiers des recrutés est diplômé du supérieur. Pour les concours exigeant un baccalauréat, 15 % des recrutés possèdent un diplôme de niveau Bac+5 ou un doctorat.
  • En 2018, 59 % des recrutés étaient des femmes.
  • Près de la moitié des recrutés travaillaient déjà dans la fonction publique d’État au moment de l’inscription au concours.
     

(*) Les éléments de la note DGAFP sur le sujet : https://www.fonction-publique.gouv.fr/recrutements-de-fonctionnaires-de-letat-2018.

Pas encore de commentaires