Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 07 / 2020 | 84 vues
Laurent Grandguillaume / Membre
Articles : 8
Inscrit(e) le 21 / 10 / 2019

Nous n’accepterons pas la mise sous tutelle des comités locaux de l'emploi par le service public de l’emploi

La proposition de loi relative au renforcement de l’inclusion dans l’emploi par l’activité économique et à l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée » (n° 3109) a été déposée mi-juin à l’Assemblée nationale par la majorité. Nous nous félicitons de cette nouvelle étape importante que nous attendions depuis la conférence nationale sur la stratégie de lutte contre la pauvreté, du 13 septembre 2018. Il a fallu beaucoup de mobilisations collectives et de persuasions pour y arriver.

 

Depuis ce dépôt, nous avons rencontré les députés Marie-Christine Verdier-Jouclas, Michèle de Vaucouleurs et Didier Baichère qui sont référents de leur groupe sur ce texte. Le premier titre de cette loi traite de mesures relatives à l’insertion et le deuxième titre de la sécurisation et de l’extension de « Territoires zéro chômeur de longue durée ».
 

Le combat ne fait que commencer tant pour obtenir l'examen en procédure accélérée de la proposition de loi face à l’urgence sociale (en particulier pour la jeunesse de notre pays) que pour l’évolution nécessaire de son contenu.
 

En effet, nous n’accepterons pas la mise sous tutelle des comités locaux par le service public de l’emploi (SPE), comme prévu dans le texte, alors que l’agrément pour l’insertion est supprimé dans le titre I de cette même loi.
 

Ce cheval de Troie vise le public alors que nous sommes déjà un projet ciblant les gens puisque nous nous adressons aux gens durablement privés d’emploi (plus d’un an). C'est une bureaucratisation évidente du projet. Ce serait une remise en cause de l’exhaustivité donc de l’existence même de « Territoires zéro chômeur de longue durée » puisque l'exhaustivité est l'un de nos fondamentaux.

 

De même, nous défendrons qu’il y ait plus de 100 territoires habilités (sans plafond) car nous ne nous contenterons pas d’une nouvelle expérimentation a minima compte tenu des enjeux écologiques et sociaux pour notre pays. Cette position sur le nombre de territoires est la position unanime défendue par les membres fondateurs de notre association, elle se veut ambitieuse et réaliste, comme en témoigne le courrier collectif adressé au Président de la République.
 

Dans la période qui s’ouvre, il nous appartient d’aller à la rencontre de tous les parlementaires dans nos départements, députés et sénateurs, ainsi que des élus locaux (mairies, communautés, départements et régions) pour les mobiliser en vue d’obtenir une loi qui réponde aux constats et aux propositions issus de nos travaux de capitalisation menés par Patrick Valentin et l'ensemble des référents des groupes de travail auxquels plus de 80 acteurs des territoires participent.

 

Nous avons créé une rubrique sur le site www.tzcld.fr pour suivre l’avancée de ce texte et vous apporter un maximum de réponses et d’informations.
 

Vous y trouverez une foire aux questions sur la seconde loi ainsi que des actualités et des articles d’analyse, comme les points de satisfaction de TZCLD et les évolutions attendues sur le texte, par exemple.

Afficher les commentaires

Selon les dernières informations recueillies par TZCLD.....

 

La proposition de loi permettant le prolongement et l'extension de l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée sera examinée en séance publique à l’Assemblée nationale la semaine du 14 septembre. Le texte, déposé mi-juin par plusieurs députés de la majorité, sera préalablement débattu en commission des Affaires sociales le 9 septembre.

 

TLCLD se félicité de cette inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, la discussion et l’adoption de ce texte étant  très attendues tant sur les dix territoires habilités que sur la centaine de projets émergents qui se préparent pour cette deuxième étape. 

 

L'Association salue, par ailleurs, la nomination de Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée LREM du Tarn, en tant que Rapporteure du texte à l’Assemblée nationale.

 

Engagée depuis plusieurs mois, tant localement que nationalement, Marie-Christine Verdier-Jouclas connaît bien le projet. Cela, tant par les échanges qu’elle a eus avec TZCLD au cours des derniers mois que par sa visite de l’entreprise à but d’emploi parisienne XIII Avenir lundi 20 juillet. Nous la félicitons pour cette nomination et saluons son engagement en faveur du droit à l’emploi pour tous.

 

Pour rappel et en savoir plus: la note de TZCLD  récemment publiée sur ce sujet.