Participatif
ACCÈS PUBLIC
15 / 03 / 2021 | 285 vues
Social Nec Mergitur / Membre
Articles : 270
Inscrit(e) le 25 / 11 / 2011

Mairie de Paris : un ancien adjoint en charge du personnel sévèrement critiqué par son successeur après ses déclarations fracassantes envers les agents

Le tweet était certes subliminal pour le béotien mais, pour tous les observateurs avisés de la vie politique parisienne, il était délicieusement assassin.

 

C’est peu dire que le portrait d’Emmanuel Grégoire, actuel premier adjoint d'Anne Hidalgo (maire de Paris), dressé par Le Canard Enchaîné dans son édition du 10 mars a fait du bruit dans les couloirs de l’Hôtel de Ville, notamment une petite phrase décrivant l'une de ses précédentes fonctions : celle d’adjoint en charge du personnel municipal de la capitale.

 

« C'était chiantissime, chronophage et sans visibilité médiatique. Tout le monde a refusé et, à la fin, c'est bibi qui a dit oui », a-t-il ainsi lâché. Pour beaucoup, cette saillie marque un véritable mépris envers les soixante mille agents de la Ville de Paris. D’ailleurs, après cette phrase, l’ancien adjoint en charge du personnel s’est fait tailler un petit costume sur le blog du syndicat PACS de la Ville de Paris (voir ici).

 

C’est ensuite que la deuxième lame est tombée. La charge était d’autant plus brutale qu’elle est venue d’un autre ancien adjoint à la mairie de Paris, lui aussi en charge du personnel, soit la même fonction qu'Emmanuel Grégoire occupait. C’était même un pilier des différentes mandatures parisiennes, que ce soit sous Bertrand Delanoë ou sous Anne Hidalgo. Si le message pouvait paraître un peu subliminal pour un lecteur lambda, la gifle a néanmoins été assassine pour tous les observateurs avisés de la vie politique parisienne. D'autant plus terrible qu’il a été diffusé à ses vingt-cinq mille abonnés sur les réseaux sociaux. « Aux syndicats et au personnel de la Ville de Paris, je souhaite dire que c’est sur ma proposition que je suis devenu adjoint aux ressources humaines pour succéder à Emmanuel Grégoire et que j’ai aimé ce mandat car au cœur du service public ». Cinglant pour l'actuel premier adjoint. Pour découvrir qui a fait ce tweet pas très fluctuat mais en revanche de pur mergitur, voir ici.

Pas encore de commentaires