Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
27 / 06 / 2019 | 149 vues
Laëtitia Guittard / Membre
Articles : 3
Inscrit(e) le 21 / 07 / 2017

Le Futuroscope à la chasse au bruit pour ses animateurs d’attractions

Avec deux millions de visiteurs par an, le Futuroscope est le second parc d’attraction de France en termes de chiffre d’affaires. Celui-ci a choisi de collaborer avec une jeune entreprise française experte en innovation acoustique, Orosound, afin d’assurer la qualité de vie au travail de ses salariés. Les deux entreprises françaises ont ainsi œuvré main dans la main pour répondre au double besoin d’isolation et de communication des animateurs de l’attraction « Danse avec les robots ».
 

Bien-être sonore dans les attractions en intérieur : le cheval de bataille du Futuroscope
 

Dans le parc du Futuroscope, 25 attractions sont proposées et chacune a son propre environnement sonore. Dans la plupart des animations en extérieur, il n’y a pas de souci d’exposition au bruit. Au contraire, les animateurs d’attractions en intérieur évoluent dans des environnements sonores parfois complexes, où les machines, la musique diffusée pour créer une expérience immersive et les réactions des visiteurs génèrent un bruit constant. C’est le cas de l’attraction « Danse avec les robots » qui propose une ambiance de type boîte de nuit. Dix robots de sept mètres de haut dansent sur différentes musiques. Adolescents et adultes sont installés dans leurs bras articulés à 360 degrés.
 

« Sur cette attraction, nous nous sommes rendu compte à plusieurs reprises que nous atteignions le seuil autorisé de 85 décibels lors de pics. Sachant que la fatigue auditive apparaît lors d’une exposition supérieure à 75 décibels, nous avons décidé que le seuil à ne pas dépasser pour assurer le bien-être de nos animateurs serait de 74 décibels », précise Lætitia Riveron, directrice des ressources humains du Futuroscope.
 

Conserver la communication en se protégeant du bruit est un pré-requis
 

Les équipes des RH du Futuroscope, conjointement avec celle des attractions, ont alors recherché une solution permettant aux animateurs de se protéger du bruit, tout en restant en capacité de communiquer avec les visiteurs. Ils ont découvert les écouteurs Tilde au CES de Las Vegas, en 2018.
 

« Au départ, nous avons compris que la solution Tilde n’avait pas été élaborée pour des animations de ce type, mais pour les « open-spaces » principalement. Malgré tout, l'innovation nous a tout de suite plue et nous étions persuadées de sa pertinence pour le Futuroscope puisque la technologie de filtrage sélectif brevetée par Orosound offre de réduire le bruit tout en préservant la voix en face-à-face », indique Véronique Guimard, responsable de l'accueil et des attractions.
 

Orosound a adapté sa technologie anti-bruit pour les collaborateurs du Futuroscope
 

La médecine du travail du Futuroscope a également pris part au projet et a alerté Lætitia Riveron et Véronique Guimard sur le seuil de décibels à ne pas dépasser. Le niveau de bruit au sein de l’attraction pouvant parfois atteindre 92 décibels, il était alors nécessaire de proposer une réduction de bruit de 18 décibels par défaut, afin de ne jamais excéder le seuil de 74 décibels, conjointement choisi.
 

Dans leur version commercialisée, les écouteurs Tilde proposent une réduction de bruit modulable d’aucune atténuation à -30 décibels. Grâce à un développement réalisé par l’équipe d’ingénieurs d'Orosound spécifiquement pour le Futuroscope, les écouteurs utilisés par leurs collaborateurs offrent une annulation de bruit de -18 décibels, ajustable jusqu’à -30 décibels. L’équipe de « Danse avec les robots » n’est donc jamais exposée à un niveau de bruit susceptible de générer de la fatigue auditive, ce qui améliore nettement leur qualité de vie au travail.
 

« Plus de 60 % de nos collaborateurs sont des ingénieurs, experts en acoustique, traitement du signal et logiciel embarqué. Notre savoir-faire et notre flexibilité nous permettent de rapidement faire évoluer notre technologie en fonction des problématiques de nos clients, à l’instar du Futuroscope. Nous sommes fiers de cette collaboration qui prouve que notre produit trouve son usage dans de nombreuses situations », estime Éric Benhaim, directeur technique et co-fondateur d’Orosound.
 

Afficher les commentaires

A Propos

Orosound est une jeune entreprise française créée en 2015, qui emploie 11 collaborateurs. Elle s’appuie sur une double expertise en acoustique et en traitement numérique du signal pour développer des technologies anti-bruit innovantes, embarquées dans des produits du quotidien.

Son motto : proposer une solution globale au problème du bruit, à commencer par les nuisances sonores au bureau. Pour cela, Orosound commercialise Tilde®, la nouvelle génération d’écouteurs anti-bruit pour l’open-space, le flex-office ou le télétravail. La technologie anti-bruit sélective et directionnelle de Tilde® a été récompensée à plusieurs reprises, entre autres par le Ministère de la Recherche, Préventica ou le concours européen sur la qualité de vie, Spark Life. Commercialisés depuis janvier 2018 en France et au Japon, les écouteurs Tilde® ont déjà séduit un quart des entreprises du CAC 40.