Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 07 / 2021 | 226 vues
Fabienne Fevrier / Membre
Articles : 10
Inscrit(e) le 20 / 10 / 2017

L'accord de « reconnaissance mutuelle » à la MAIF confirme la suppression de l'avancement salarial annuel automatique

En octobre dernier, nous avions eu l'occasion d'évoquer ici l'ouverture de négociations à la MAIF sur un  projet de « reconnaissance mutuelle » visant à remplacer l’accord de classification des rémunérations. Nous sommes arrivés au terme de ces négociations et le projet d'accord confirme la suppression de l'avancement salarial annuel automatique.

 

Concrètement, selon les classes de rémunérations, les salariés de la MAIF perdront annuellement entre 250 et près de 500 euros. C'est dire !

 

Cette somme ne sera aucunement compensée par l'hypothétique attribution d'une augmentation individuelle. La « reconnaissance mutuelle » ne garantit aucune reconnaissance individuelle des salariés. Ni le montant de l'enveloppe dont le manager disposera pour récompenser les salariés, ni les critères d'attribution ne seront connus.

 

Évidemment, dans cet accord, il y a des mesures favorables et « séduisantes » telles que :

  • le maintien de la dispense d'activité pour la retraite progressive,
  • une augmentation de salaire en cas de mobilité fonctionnelle dans la même classe,
  • l'expérimentation de création de postes de classe 4 dans le réseau,
  • un abondement du CPF en cas de formation...

Mais ces mesures ne concerneront qu'un nombre restreint de salariés et ne sauraient compenser les pertes financières annoncées. La CFDT, la CAT, la CFE CGC et l'UNSA devraient être signataires. Nous concernant, nous refusons  d'entériner la perte de salaire que les salariés vont subir et l'absence de reconnaissance réelle ; nous ne signerons donc pas cet accord.

Pas encore de commentaires