Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 04 / 2020 | 671 vues
Cfe-Cgc Métallurgie / Abonné
Articles : 59
Inscrit(e) le 06 / 01 / 2010

La CFE-CGC métallurgie signe un accord de branche qui aménage et améliore les mesures sur les congés et le repos

Recourir à un nouveau dispositif  temporaire et exceptionnel d’activité partielle est l'un des moyens pour faire face à la crise sanitaire que la branche de la métallurgie que le pays traverse.
 

Vendredi 3 avril 2020, la CFE-CGC métallurgie a signé un accord de branche portant sur les modalités d’organisation du travail avec l'UIMM pour faire face à l’épidémie de covid-19.
 

L’accord comporte plusieurs volets.
 

  • Outre un rappel impérieux au droit de chacun de préserver sa santé et de travailler en toute sécurité, cet accord précise la nécessité d’un dialogue social d’entreprise avant de recourir à l’accord de branche et incite les partenaires sociaux à aborder la question d’une meilleure indemnisation de l’activité partielle.

     
  • Le deuxième volet aménage les mesures urgentes en faveur de l’emploi prévues par l’ordonnance sur les congés et repos en les améliorant : délai de prévenance, octroi des jours de fractionnement, congés simultanés pour les couples, information des salariés et garantie de la prise légale minimale de congés payés de deux semaine consécutives.

     
  • Le troisième volet concerne la période de mise en œuvre de ces mesures exceptionnelles, qui sera circonscrite au 31 octobre 2020.
     

Apres la déclaration commune du 20 mars dernier, ce premier accord de branche concourt à l’accompagnement des conditions de travail et de sécurité des salariés dans la branche.
 

Gabriel Artero, président : 06.76.60.30.90

Afficher les commentaires