Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 03 / 2022 | 83 vues
Jacques Landriot / Abonné
Articles : 21
Inscrit(e) le 21 / 01 / 2015

La Banque des Territoires, la Macif et la CG SCOP investissent dans la coopérative Mobicoop pour renforcer les solutions de mobilités partagées et solidaires

Face à la hausse des prix des carburants, le covoiturage est une solution pour réduire le coût de la mobilité individuelle. Ainsi, 30 % des Français ont déjà expérimenté le co-voiturage et 80 % ont apprécié l’expérience. Depuis 2018, la SCIC Mobicoop déploie des solutions de mobilité partagée pour tous. Elle œuvre au service des collectivités territoriales partout en France, notamment dans les zones rurales et peu denses.

 

Convaincues de la pertinence de son action en faveur d’un maillage plus serré dans les zones où les solutions de mobilités font défaut, la Banque des Territoires, la Macif (via sa filiale Macif Innovation) et la CG SCOP (via son fonds d'investissement Socoden) ont décidé d'investir 800 000 € pour accompagner le développement de la coopérative et le déploiement de de son offre de mobilité solidaire.

 

Mobicoop est une coopérative de partage de la mobilité afin de limiter les conséquences écologiques de la voiture individuelle et de réduire les inégalités d’accès à la mobilité. Elle déploie des services de covoiturage, d’auto-stop et de mobilité solidaire. Mobicoop opère des plates-formes territoriales pour les collectivités et une plate-forme nationale de covoiturage qui ne prélève aucune commission sur les trajets effectués.


Forte des valeurs coopératives et de liberté logicielle, sa gouvernance est inclusive, le code source de sa plate-forme est libre et elle respecte les données personnelles de ses utilisateurs.

 

Mobicoop en quelques chiffres :
 

● plus de 500 000 utilisateurs,

● 1 170 sociétaires,

● près de 2 600 communes, 5 régions et 300 entreprises engagées dans la mobilité partagée,

● plus de dix ans d’accompagnement dans la mise en place de services d’intérêt général.

 

La mobilité constitue l’un des besoins essentiels de la population et un élément clef de l’aménagement du territoire. Pour faire face aux risques climatiques et sanitaires liés aux émissions de CO2 et favoriser le lien social, la mobilité partagée s’impose comme la solution la plus efficace et la plus juste. Elle répond aux besoins des habitants et offre une véritable alternative à la voiture individuelle.


L’enjeu est de taille :

- 30 % des Français ont déjà expérimenté le co-voiturage et 80 % ont apprécié l’expérience ; pourtant, le covoiturage ne représente que 3 % des déplacements quotidiens (1) en France ;

- 37 % des Français ont renoncé à rendre visite à leur famille, faute d’accès à un moyen de transport ;

- 70 % des déplacements domicile-travail sont réalisés avec des véhicules individuels, la plupart avec une seule personne à bord (2).

 

1) https://www.ecologie.gouv.fr/covoiturage-en-france-avantages-et-reglementationen-vigueur#scroll-nav__4

2) https://www.ecologie.gouv.fr/covoiturage-en-france-avantages-et-reglementationen-vigueur

Pas encore de commentaires