Participatif
ACCÈS PUBLIC
18 / 06 / 2020 | 349 vues
Jean Meyronneinc / Membre
Articles : 130
Inscrit(e) le 29 / 05 / 2008

Emplois publics : moins de fonctionnaires et une part toujours plus importante de contractuels

La dernière note de la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP) donne une physionomie de l'emploi public pour l'année 2018 (1).
 

Les principaux éléments généraux à retenir
 

  • Au 31 décembre 2018, plus de 5,5 millions d’agents travaillaient au sein de la fonction publique (2), soit un chiffre en hausse de 0,7 % par rapport à 2017, mais cette hausse de l’emploi public s’explique notamment par les passages sous statut de contractuels de droit public.
     

Car, en prenant en compte la baisse du nombre de bénéficiaires de contrats aidés (- 60 200), l’emploi chez les employeurs publics baisse de 0,4 %.
 

  • Les femmes, déjà majoritaires dans la fonction publique (62,5 %), voient leur part continuer de progresser (+ 0,2 point comme les années précédentes). C’est parmi les agents de catégorie A+ que leur part augmente le plus (+ 0,5 point) mais elles y restent minoritaires (42 %).

     
  • L’emploi augmente dans la fonction publique de l’État pour la troisième année consécutive (+ 0,8 %) mais, comme en 2017, cette hausse provient principalement des augmentations dans les Ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de l’Intérieur et de la Justice.

     
  • Dans la fonction publique territoriale, l’emploi progresse de 0,7 %. Mais, comme en 2017, cette hausse est pour l’essentiel (0,6 point) liée au recrutement comme contractuels de bénéficiaires de contrats aidés présents fin 2017.

     
  • Dans la fonction publique hospitalière, l’emploi augmente de 0,4 % (dont 0,3 point lié au recrutement d’anciens contrats aidés), soit un rythme moins soutenu qu’en 2017.

 

Moins de fonctionnaires sous statut et une progression régulière de la part de contractuels dans l'emploi public

 

Au 31 décembre 2018, l'augmentation de la part des contractuels dans l'emploi public se confirme. Elle atteint à cette date 19,2 % (soit + 0,8 point par rapport à fin 2017) et une baisse de la même ampleur (- 0,7 point) de la part des fonctionnaires qui tombe à 68,8 %.
 

Si l'on regarde les choses plus en détail :

  • la hausse est plus marquée dans la fonction publique hospitalière (+ 6,2 %) que dans celle d'État (+ 5,8 %) et dans la territoriale (FPT) avec + 4,0 %.


Concrètement, dans la FPH, le nombre de contractuels augmente de 14 000 par rapport à 2017 (dont + 4 200 liés au passage de contrats aidés en contractuels dans le même versant).
 

  • L’augmentation de leur nombre est de 24 000 dans la FPE (dont 15 500 anciens contrats aidés) et 15 000 dans la FPT (dont 11 700 anciens contrats aidés).


Parallèlement, le nombre de fonctionnaires diminue de 11 700 dans l’ensemble de la fonction publique, soit une baisse de 0,3 % par rapport à fin 2017. C'est en fait dans la FPH que la baisse est la plus importante - 9 900 fonctionnaires (- 1,2 % après - 0,8 % en 2017), alors que leur nombre est en léger retrait dans la FPE (- 0,1 % après + 0,1 % en 2017) et stable dans la FPT.

 

Finalement l'observation de la DGAFP confirme la tendance souvent évoquée par les organisations syndicales, tendance qui, à l'évidence ne sera pas freinée par la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 qui a notamment permis plus de « souplesse » pour ce genre de recrutement.

(1) Pour en savoir plus : https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/statistiques/point_stat/Emploi-dans-la-FP-2018.pdf

(2) FPE : 2.470.000, dont plus de 15 % à temps partiel. FPT : 1.915.000, dont plus de 26 % à temps partiel. FPH : 1.178.000, dont 23 % à temps partiel.

Pas encore de commentaires