Participatif
ACCÈS PUBLIC
04 / 12 / 2023 | 117 vues
Patrice Clos / Abonné
Articles : 40
Inscrit(e) le 08 / 04 / 2012

Caméra à l’intérieur des cabines des conducteurs routiers d’hydrocarbures : sécurité ou flicage ?

Par l’intermédiaire de ses appels d’offres au niveau national, le géant TotalEnergies impose des caméras à l’intérieur des cabines des conducteurs routiers d’hydrocarbures, mais aussi à l’extérieur. L’argumentaire de TotalEnergies pour faire passer la pilule est facilement trouvé : dispositif de prévention, aide à la conduite, détection de la fatigue et distraction.

 

Ce à quoi notre Fédération répond : Article 9 du Code civil« chacun a droit au respect de sa vie privée ». De plus, comment TotalEnergies et ses sous-traitants peuvent ignorer l’article 1121-1 du Code du travail ? Les délibérations de la CNIL n°2010-112, 2012- 475,2017-009 ? La position de la Cour de cassation n°19-13-856, ainsi que celle de la Cour d’appel ? Enfin, le Code pénal est très clair sur le sujet à son article 226-1. C’est pourquoi la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique FO/UNCP n’acceptera jamais le flicage demandé par les donneurs d’ordres sous prétexte de sécurité.

 

Les cabines des conducteurs routiers sont des lieux personnels où ils vivent. En aucun cas FO/UNCP n’acceptera de caméra à l’intérieur. Il existe déjà bien d’autres dispositifs pour lutter contre la fatigue au volant et distraction. Aujourd’hui les routiers en hydrocarbures, demain tous les routiers seront concernés ! Stop aux manipulations. Stop au voyeurisme.

 

Notre organisation syndicale appelle à une journée de grève les conducteurs en hydrocarbures le vendredi 15 décembre de 0h00 à minuit pour que ce gouvernement fasse entendre raison à Total et ses sous-traitants. Si tel n’était pas le cas, à partir du lundi 18 décembre 0h00, la fédération  appellera l’ensemble des routiers sur le territoire national à une grève illimitée. La liberté des salariés du transport routier de marchandise n’a pas de prix et n’est pas à vendre aux plus offrants.

Pas encore de commentaires