Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 02 / 2022 | 99 vues
Nicolas Lonvin / Abonné
Articles : 1
Inscrit(e) le 19 / 12 / 2019

Attractivité de la fonction publique territoriale

Mercredi 2 février, Philippe Laurent, président du conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), Corinne Desforges, inspectrice générale de l’administration et Mathilde Icard, présidente de l’Association des DRH des grandes collectivités ont remis leur rapport à Amélie de Montchalin, Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.

 

Dans sa lettre de mission datée du 21 septembre 2021, la ministre demandait à la mission de formuler des recommandations pour rendre la fonction publique territoriale plus attractive, afin que les Français continuent de bénéficier de services publics de proximité de qualité.

 

Les membres de la mission ont mené plus de de 150 auditions (ministères, administrations centrales, organisations syndicales, associations d’élus, institutions de la fonction publique territoriale, associations de professionnels, experts, chercheurs etc.), des travaux d’expertise, lancé deux enquêtes (l'une à l’attention des employeurs, l’autre envers les jeunes avec la DITP) et organisé des échanges au sein de bassins d’emploi.

 

Dans leur rapport, les membres de la mission constatent une baisse de l’attractivité variable selon les métiers, les types de collectivités et les territoires. Ils font également part de nombreuses expériences inspirantes menées par les collectivités en faveur de l’attractivité.

 

Au terme de son analyse, la mission formule 27 propositions, de nature et de temporalité différentes, s’articulant sur trois axes :

  • le renforcement de la place des élus et des exécutifs territoriaux à travers la coordination des employeurs territoriaux nécessaire pour notamment négocier et instaurer une politique de rémunération plus incitative ;
  • le développement de la coopération et des initiatives, y compris inter-fonctions publiques en faveur de l’attractivité à l’échelon local ;
  • et des mesures variées, souvent plus techniques, visant à supprimer les différents freins à l’attractivité de la fonction publique territoriale.

 

Le détail des recommandations figure en pages 8 à 10 de la synthèse du rapport...

 

Le contenu du rapport fera l'objet d'un échange lors d'un prochain CSFPT informel, en présence des associations d'élus et des organisations syndicales.

 

Afficher les commentaires

La dernière lettre d'information du FIPHFP ( le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique)  fait le point sur les possibilités de  reclassement ou de reconversion professionnelle des agents déclarés inaptes à leur poste.

 

En ouvrant la possibilité d’un détachement et d’une intégration dans un corps supérieur pour les personnes en situation de handicap, l’article 93 de la loi du 6 août 2019 sur la transformation de la Fonction publique a certes ouvert  de nouvelles opportunités en matière de maintien dans l’emploi, mais aussi d’évolution professionnelle pour les agents en situation de handicap.

 

Pour autant le FIPHFP  souligne  les  difficultés encore souvent rencontrées au regard des  spécificités de chaque versant de la Fonction publique (concordance des nomenclatures de postes, des grades…) et aux capacités de recrutement des employeurs publics.

 

Dans cette lettre d’information il s’attache, entre autres,  à détailler les possibilités offertes par la loi et  à présenter les  expérimentations menées par les plateformes régionales d'appui interministériels...

Pour en savoir plus: De la complexité de la mobilité inter Fonctions publiques… - FIPHFP