Participatif
ACCÈS PUBLIC
26 / 04 / 2024 | 40 vues
Alexandre Beau / Membre
Articles : 31
Inscrit(e) le 15 / 09 / 2021

Prévoyance : le CTIP dresse l’état des lieux dans les conventions collectives nationales

Le Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP) a récemment publié l’édition 2024 de son étude sur les accords en prévoyance dans 41 branches professionnelles de plus de 100 000 salariés. Ce panorama revient ainsi sur le niveau de couverture de 14,2 millions de personnes travaillant dans le privé.

 


En matière d’arrêt de travail, la garantie «Incapacité de travail», présente dans 38 accords, couvre plus de 13 millions de salariés. Elle reste moins étendue que la garantie «Invalidité 2e et 3e catégorie» (impossibilité totale de travailler), intégrée dans tous les accords, qui concerne donc 1 million de salariés supplémentaires.
 

En moyenne, le salaire brut est maintenu à hauteur de 74%. Par ailleurs 11,4 millions de salariés, soit 4 sur 5, sont protégés en cas d’invalidité partielle («Invalidité de 1ère catégorie»), au travers de 34 accords.


Quelque 13,9 millions de salariés sont couverts face au risque décès grâce au versement d’un capital à la famille. Cette garantie est présente dans 40 accords sur 41. «La prestation moyenne de base est de 2 années du salaire brut de référence (2,5 pour les «Cadres» et 1,7 pour les «Non-cadres»), mais cette moyenne masque de grandes disparités qui tiennent aux modulations des garanties (composition familiale, circonstances du décès, etc.) et à la variété des salaires pratiqués», souligne l’étude. En outre,
11,2 millions de salariés, soit un peu moins de 4 sur 5, bénéficient d’une garantie «Rente éducation», pour les enfants.


La garantie «Rente conjoint» concerne, quant à elle, moins du tiers des effectifs avec un peu moins de 4 millions de salariés (soit 15 accords).


Enfin, seuls 7 accords intègrent la garantie «Rente handicap» pour 1,9 million de salariés couverts.

 

Pour plus de détails

 

Pas encore de commentaires