Participatif
ACCÈS PUBLIC
21 / 03 / 2022 | 65 vues
Clément Poullet / Membre
Articles : 23
Inscrit(e) le 17 / 05 / 2012

Pour une véritable reconnaissance du métier des accompagnants des élèves handicapés

Depuis un an, les mobilisations du personnel accompagnant des élèves handicapés (1) ont été des succès incontestables, démontrant que la colère s’amplifie. Largement relayées dans les médias, ces mobilisations rassemblent d'imposants cortèges partout en France et ne faiblissent pas.

 

Par leur professionnalisme, les accompagnants d'élèves handicapés (AESH) contribuent pleinement à la réussite de la scolarisation des élèves handicapés. Pourtant, le ministre Jean-Michel Blanquer a maintenu son attitude méprisante envers ces agents :

  • la précarité et un salaire insuffisant avec des temps incomplets imposés qui les contraignent au cumul d’emploi, dans un contexte où le coût de la vie explose ;
  • les pôles inclusifs d'accompagnement localisés (PIAL) qui dégradent leurs conditions de travail (la politique du chiffre au détriment de la santé mentale et physique aboutit à de nombreuses démissions) ;
  • l’absence de reconnaissance du métier mène à la perte de sens des missions, notamment par le saupoudrage de l’accompagnement des élèves.
     

Monsieur le Ministre, il y a urgence à répondre à nos revendications. Il faut :

  • augmenter les rémunérations de tous les AESH sur toute leur carrière, avec l’alignement sur la grille de catégorie B pour objectif ;
  • prendre tous les déplacements en charge et revaloriser les indemnités kilométriques ;
  • garantir la possibilité de travailler à temps complet pour vivre de leur travail ;
  • abandonner les PIAL et la politique de mutualisation des moyens ;
  • créer un véritable statut de la fonction publique pour reconnaître le métier d’AESH ;
  • donner l’accès à des formations qualifiantes à la hauteur des missions ;
  • recruter les AESH manquants pour permettre à tous les élèves handicapés de bénéficier d’un accompagnement correspondant pleinement à leurs besoins.

 

Tel est le sens de la pétition (2) lancée par notre fédération et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), https://www.fcpe.asso.fr/.

 

(1) Anciennement nommé « auxiliaire de vie scolaire », c'est une personne qui s'occupe de l'accompagnement, de la socialisation, de la sécurité et de l'aide à la scolarisation d'enfants handicapés ou présentant un trouble de santé invalidant.

(2) https://www.fo-fnecfp.fr/petition-nationale-continuons-a-faire-entendre-la-voix-des-aesh-pour-gagner/

Pas encore de commentaires