Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 05 / 2021 | 496 vues
Frédéric Gallois / Membre
Articles : 6
Inscrit(e) le 16 / 10 / 2020

Solocal condamnée pour harcèlement moral après 6 ans de procédure

L’arrêt rendu par la Cour de cassation le 12 mai confirme la condamnation de Solocal (ex-Pages Jaunes) pour harcèlement moral. Notre syndicat se félicite de cette décision de justice qui met fin à un acharnement judiciaire de près de six années de Solocal à l’encontre d’une salariée.

 

Une salariée de la télévente de l’agence de Nancy, licenciée en 2015, avait initié une procédure prud’homale à l’encontre de la société Pages Jaunes (aujourd’hui devenue Solocal). À chaque fois, le Conseil des prud’hommes puis la Cour d’appel avaient reconnu le harcèlement moral dont elle avait été victime. Mais l’employeur n’a jamais accepté la décision de justice. Faisant preuve d’un acharnement hors du commun, Solocal a alors engagé un recours auprès de la Cour de cassation. La Cour vient de rejeter le pourvoi et reconnaît ainsi une nouvelle fois le harcèlement moral subi par la salariée.

 

Cette salariée avait été licenciée pour inaptitude en 2015, suite à un arrêt de travail provoqué par de multiples pressions psychologiques de la part de l’entreprise : dévalorisation, infantilisation, mise à l’écart et pression commerciale à outrance. La CPAM et le CHSCT de Nancy avaient confirmé l’ensemble de ces manquements graves de l’entreprise, qui l’avaient psychologiquement détruite. Soutenue par FO, la salariée avait alors décidé de se battre afin de faire reconnaître ses droits et le harcèlement dont elle faisait l’objet.

 

Après avoir psychologiquement épuisé la salariée par des pressions ayant mené à un arrêt maladie, l’entreprise ne s’est pas arrêtée là : la télévendeuse a encore dû subir un harcèlement judiciaire de tous les instants pour faire valoir ses droits. En effet, Solocal a utilisé tous les recours possibles malgré l’évidence des faits dans un seul but : anéantir la jeune femme sous des procédures longues et coûteuses. Notre syndicat dénonce le harcèlement moral que la commerciale a dû subir autant que l’acharnement judiciaire que Solocal a mis en place. Il œuvrera pour faire respecter les droits des salariés à chaque fois que cela sera nécessaire.

Afficher les commentaires

Schéma tristement classique. Un prud'homme ou un TA qui botte en touche ou refuse d'assumer localement le poids d'une décision d'évidence, et pour le salarié c'est la perspective d'une procédure d'appel! Quelques fois dépaysée de quelques dizaines de kilomètres et à la clé, 3,4,5,... ans d'attente et de vie conditionnée avec un billet de 3000€ à 3500€ à engager .... Pour simplement s'entendre dire le droit ! 

T'as pas 3000 balles camarade, alors tais-toi, fait canard ou syndiques toi!

T'as gagné ta procédure, ton patron fait appel, t'as toujours pas 3000 balles camarade, alors tais-toi, fait canard ou syndiques toi!

Cela aide, quelques fois!