Participatif
ACCÈS PUBLIC
26 / 02 / 2020 | 713 vues
Jean Paul Philidet / Membre
Articles : 9
Inscrit(e) le 09 / 08 / 2016

« Démotropolisation » : 2 500 agents concernés à la DGFIP

Le symbole voulu par notre ministre a abouti : 50 villes (voir liste sur le site www.fodgfip.fr) accueilleront des agents de la DGFIP à partir de 2021, dans le cadre de la « démétropolisation ».  Ainsi, 418 collectivités (villes ou communautés de communes ou d’agglomérations) de 84 départements ont postulé.
 

Seules 250 collectivités remplissaient les critères de recevabilité portant sur le tissu socio-économique, le potentiel immobilier, les conditions d’accueil des agents et de leurs familles ainsi que les conditions d’implantation des services.
 

De l’analyse de ces offres, un premier lot de cinquante collectivités ayant le meilleur score est donc sorti. Celles-ci seront suivies de vingt autres après les élections municipales, sachant qu’une quarantaine de collectivités figure en liste complémentaire.
 

Si la désignation des services implantés est une prérogative pleine et entière de notre administration, le choix des collectivités retenues dépasse largement le cadre de la DGFIP et implique élus demandeurs, le Ministère de la Cohésion des territoires ainsi que les préfets. Le volume d’emplois délocalisés s’élève à 2 500 agents pour la DGFIP qui proviendraient pour 1 500 d’Île-de-France (dont 500 de Paris) et 1 000 des grandes métropoles (Lyon, Marseille etc.).
 

Le directeur général s’est engagé à ne pousser à aucune mobilité forcée. Si tel était le cas, certains lauréats de concours se verraient donc envoyés aux sites retenus. Notre syndicat  prend acte de cette volonté de re-dynamiser certains bassins de vie.
 

Pour autant, de larges zones d’ombre subsistent.

  • Quels agents muteront et quels services seront implantés ?
  • Quel effectif par collectivité ? Cinquante agents en moyenne ?
  • En quoi l’implantation de services d'assistance ou d’appui ou réglementaires améliore-t-il l’offre de service public à ces collectivités ?
  • Cette implantation d’emplois compense-t-elle l’effet négatif du nouveau réseau de proximité (NRP) ?
  • Les collectivités ultra-marines et corses sont absentes, pourquoi ? Quel calendrier ? Le Ministre affirmant que « s’il faut expliquer aux élus qu’on prendra deux à trois ans de plus, on le fera ».
  • Quel dispositif indemnitaire pour les premiers affectés et/ou pour les « délocalisés » ?
     

Comment ne pas non plus voir dans cette annonce (opportunément tombée à 46 jours du premier tour des municipales) un vaste coup politique pour le gouvernement ? Relié à l’opération « promotion de la suppression de la TH », la ficelle est grosse.
 

Quant aux seize présidents de conseils départementaux signataires de chartes NRP qui, pour beaucoup, ont passé outre la bronca des élus locaux, tous n’ont pas gagné. Seuls sept font partie des heureux élus au titre de la « démétropolisation ».

Pour nous, l’instrumentalisation, le symbole et la volonté de réduire les coûts immobiliers de l’État sont au moins aussi présents dans cette opération que la meilleure qualité de vie offerte aux agents des grandes métropoles appelés à migrer. La défense du service public et de ses agents passe par le retrait du plan Darmanin.

Afficher les commentaires

Lancée "au pas de charge" en juin dernier la "réforme" du réseau local des services de la DGFIP se poursuite mais l'objectif d'un schéma "revisité" pour octobre dernier a dû intégrer les vives réactions tant des organisations syndicales que des élus locaux.

Le "nouveau réseau de proximité" se met en place plus lentement que prévu et la concertation avec les élus devraient se poursuivre encore quelques mois ...

A ce stade, la DGFIP annonce que près d'une vingtaine de chartes départementales ont été signées...c'est dire que ce n'est pas aussi simple de faire passer la pillule auprès des élus!

 

Selon certaines sources , cette réorganisation , jumelée à la suppression de la taxe d'habitation pourrait avoir

pour effet environ 2000 suppressions d'emplois...? ( un millier d'ici 2022et autant en 2023)