Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 06 / 2019 | 62 vues
Dominique Delpouy / Membre
Articles : 31
Inscrit(e) le 16 / 01 / 2009

L’objectif triennal de l'intéressement à Banque de France ne dépendra pas de la diminution de la masse salariale

Dans son projet initial, la Banque proposait d’asseoir l’objectif triennal sur la diminution de la masse salariale. Cet objectif, que nous avons dénoncé, allait à l’encontre de la philosophie même de l’intéressement. En effet, quelle marge de manoeuvre chaque agent de l’Institution a-t-il sur l’atteinte d’un tel objectif ? Comment demander à une organisation syndicale responsable de signer un tel accord ? La raison l’a emporté, la Banque a supprimé l’objet du conflit !
 

Finalement, tous les syndicats ont signé ce jour l’accord d’intéressement (FO, SNABF, CGT et CGC). Dès le début, nous avons senti que la banque souhaitait la signature d’un tel accord. Nombre de nos revendications ont été ainsi acceptées ! Lorsqu’un véritable dialogue s’installe et qu’une écoute s’instaure, il est beaucoup plus facile d’arriver à un accord acceptable par tous !
 

Des objectifs acceptables…
 

Objectif triennal : réduction des frais généraux, hors masse salariale, à un rythme sensiblement identique aux 3 derniers exercices. Des leviers existent comme la politique des achats ou la rationalisation des coûts de maintenance informatique, par exemple…
 

Objectif annuel n°1 : Actions de sensibilisation et de formation relative à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme : difficile de ne pas approuver, si les moyens en formation sont mis en oeuvre.
 

Objectif annuel n°2 : Ils concernent certaines activités du réseau. Ces objectifs ont déjà été intégrés dans les feuilles de route depuis janvier par les directions régionales. Coïncidence ?
 

Objectif annuel n°3 : Droits d’accès aux données informatiques. Sur le fond, nous ne pouvons qu’approuver un objectif basé sur la sécurité qui doit être une priorité pour tous.
 

Objectif annuel n°4 : Réduction de 10% des émissions de gaz à effet de serre. Avec un périmètre excluant les vols longs courrier, cet objectif nous parait réaliste et aller dans le sens de l’histoire
 

Prêts pour des négociations salariales dans le même esprit !
 

La négociation de cet accord d’intéressement semble avoir redonné du sens au dialogue social, mais il ne doit pas être un feu de paille. Alors que les NAO (négociations annuelles obligatoires) se profilent à l’horizon, nous espérons que celles-ci se dérouleront dans le même esprit constructif pour le bénéfice du personnel tant sollicité dans la transformation imposée par le gouvernement de la Banque.

Nous attendons un réel coup de pouce sur le pouvoir d’achat. L’agent BDF n’est pas un nanti.

Pas encore de commentaires