Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
26 / 04 / 2019 | 13 vues
Jean Meyronneinc / Membre
Articles : 114
Inscrit(e) le 29 / 05 / 2008

Réforme des retraites : faux débats sur l'âge de départ

Le directeur adjoint des études de l’Institut Montaigne vient de livrer ses réflexions sur ce sujet, lesquelles tombent à point nommé dans les débats actuels et les annonces diverses qui ont pu « fleurir » ces dernières semaines avec les « contributions » de plusieurs ministres, voire du premier d'entre eux...
 

Quelques passages retiendront l'attention, notamment ceux où l'auteur de cette « contribution » souligne que :

  • une réforme systémique n’est pas nécessairement la panacée car elle risque de ne pas vouloir faire de déçus, donc de ne pas affronter frontalement les problèmes dont notre système souffre ;
  • une réforme systémique comme celle actuellement discutée n’a aucun effet réel sur la réduction des déficits à long terme. Et de rappeler qu'il y a trois ans, l’idée était avancée qu’il fallait d’abord assurer la viabilité financière du système actuel par une réforme paramétrique portant l’âge de la retraite à 63 ans et la durée de cotisation à 43 ans avant de réfléchir à une réforme de plus grande ampleur qui restructurerait tout le système et que cela est toujours pertinent aujourd’hui ;
  • le message à porter dans le débat citoyen est le suivant : étant donnée l’équation démographique, plus il y aura de retraités, plus il faudra ajuster soit le montant des pensions, soit le niveau des cotisations, soit l’âge de départ à la retraite ;
  • et que l’idée d’un système de « bonus-malus » visant à inciter les Français à travailler plus tard, sous peine de voir leurs pensions réduites, n’est qu’une manière détournée de repousser l’âge (réel) de départ à la retraite...
Pas encore de commentaires