Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 06 / 2016 | 179 vues
Personne Pierre / Membre
Articles : 12
Inscrit(e) le 09 / 01 / 2012

Pourquoi les salariés de Manpower sont-ils privés de participation ?

Alors que les résultats de Manpower France s’établissent à des niveaux records, les salariés de Manpower France à l’origine de ces excellents résultats sont privés de participation.



Pourquoi ce paradoxe ?
D’abord parce que le CICE qui a rapporté 128 millions d’euros en 2015 n’entre pas dans le calcul de la réserve de participation mais c’est la loi. Ensuite, parce que le niveau très élevé des capitaux propres de Manpower fait mécaniquement baisser la réserve de participation en application des règles comptables.

D’accord mais pourquoi y-a- t-il autant de capitaux propres ?
Simplement parce que la remontée de dividendes vers l’actionnaire américain est soumis à des taxes importantes mais il faut aussi compter avec les variations des taux de changes euro/dollar, lesquelles peuvent s’avérer préjudiciables pour les actionnaires.

Les actionnaires sont donc pénalisés ?
Pas vraiment, car les capitaux propres de Manpower (800 millions d'euros) sont essentiellement utilisés sous forme de prêts à Manpower Inc. et à la holding (plus de 600 millions d’euros) pour financer le développement des activités de Manpower Group à moindre coût. Plus les capitaux propres sont élevés, plus la participation est faible donc plus les bénéfices sont importants pour les actionnaires.

C’est donc bien pour les actionnaires et le développement du groupe mais pour les salariés de Manpower France ?
Certes, ils sont contents de participer au développement du groupe mais d’un point de vue pratique, ils ont le sentiment d’être floués surtout après la négociation annuelle obligatoire sur les salaires (NAO) au cours de laquelle la direction a catégoriquement refusé une augmentation générale et/ou le versement d’une prime CICE, comme certaines ETT l’ont fait pour récompenser leurs salariés.

Mais est-ce que Manpower en a les moyens ?
Évidemment et il suffit de retenir quelques chiffres pour s’en convaincre aisément.
La participation des salariés s’élève à 254 884 €, soit 0,16 % du résultat net.
Le résultat net 2015 de Manpower France est de 160 millions d’euros auxquels il faut ajouter 23 millions d’euros de redevance de marque. La rentabilité des capitaux propres par les actionnaires était de 20 % en 2015. En comparaison, la participation des salariés s’élevait à 254 884 €, soit 0,16 % du résultat net. Si les calculs étaient effectués sur la base des capitaux laissés dans l’entreprise (capitaux propres, capitaux remontés au groupe) pour l’activité de travail temporaire et de recrutement, la rentabilité pour l’actionnaire serait de 123 % et le montant de la participation des salariés de 19 millions d’euros.


Donc, le niveau élevé des capitaux propres pénalise plus les salariés que les actionnaires ?
Oui, c’est exact mais c’est légal.

Il y a pourtant eu de la participation l’année dernière ?
Oui mais c’est uniquement parce que Manpower a été condamné à réintégrer dans ses comptes une partie de la redevance de marque pour la période 2008-2012, dont le montant a été jugé excessif par l’administration fiscale.

Comment va être distribuée la participation 2015 alors que son montant est si faible ?
Comme les frais de gestion seraient très élevés pour verser une participation de quelques euros par salarié, la direction a choisi de transformer cette participation en dotation exceptionnelle pour les activités sociales et culturelles du CCE. Pourquoi pas ? Mais comble de l’ironie, elle a été jusqu’à déduire le montant du forfait social qui s’applique à ce type de versement, ce qui fait que la somme allouée sera de 219 728 € au lieu de 254 884 €.

Est-ce que les salariés peuvent tout de même réclamer leur participation ?

Oui, bien sûr. C’est un droit même si les montants sont très faibles mais il n’est pas sûr que cela fasse rire la direction.

Il n’y a donc rien à faire pour améliorer le montant de la participation ?
Si, bien sûr : en soutenant la démarche de la CFE-CGC qui réclame depuis de nombreuses années une négociation pour revoir la formule de calcul de la participation afin d’augmenter la part des salariés, comme cela se fait dans beaucoup d’entreprises car Manpower se contente d’appliquer la formule légale qui aboutit à une participation minimale.

Et pour les salaires ?
Là aussi, il faut massivement signr la pétition de la CFE-CGC qui réclame une augmentation générale et une prime CICE. Certes, ce n’est pas gagné mais la direction ne pourra pas rester sourde si cette demande est soutenue par un grand nombre de salariés.

Pas encore de commentaires