Participatif
ACCÈS PUBLIC
30 / 06 / 2015 | 18 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1823
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Alliances et désalliances dans la famille mutualiste de la fonction publique

Les évolutions du paysage mutualiste engagées ces dernières années et qui se sont accélérées, tant au plan général que dans le secteur de la fonction publique, ne sont certainement pas terminées et peuvent toujours réserver quelques surprises...

Pour preuve les derniers « rebondissements » sur de l'annonce du rapprochement envisagé entre la MGEN et Harmonie Mutuelle et sur lequel les acteurs concernés travaillent en y associant d'ailleurs les mutuelles de l'UMG Istya qui le souhaitent (parmi lesquelles la MGEFI, mutuelle des finances, qui en a fait valider le principe lors de son assemblée générale la semaine dernière)

Parallèlement, l'assemblée générale de la MGET qui se tenait également la semaine dernière a confirmé et validé sa décision de fusion/absorbtion par la MGEN annoncée il y a quelques mois. Reste à l'assemblée générale de la MGEN du 9 juillet à valider cette décision avant d'obtenir l'autorisation de l'autorité de contôle (ACPR).

Pour autant, dans ce contexte, la MCDÉF (Mutuelle civile de la Défense), qui avait également travaillé sur l'idée d'une fusion avec la MGEN, semble désormais « rétive » et serait en recherche d'autres partenariats. La MCDÉF, qui tient son assemblée générale cette semaine, devrait en débattre.

Notons aussi que l'assemblée générale de la MNH (hospitaliers) qui se tenait le 21 juin a confirmé son départ de la Mutualité Fonction publique (MFP), tout en demeurant (en l'état actuel des choses) membre de la FNMF (dont elle soutient les initiatives ouvertes) mais en restant aussi membre de MFP services et de MFP as (action sociale).

À l'occasion de cette assemblée générale, la MNH qui est désormais l'actionnaire majoritaire de la Banque Française Mutualiste BFM) a également voté le principe de son adhésion à une UMG (*) avec Pasteur Mutualité et créé avec celle-ci une société de courtage : Orsane.

Pour clore provisoirement ce tour d'horizon « familial » dans le monde de la mutualité de la fonction publique, les délégués d'Intériale (mutuelle du ministère de l'Intérieur et référencée pour la fonction publique territoriale) ont donné leur feu vert au projet de substitution LMDE annoncé il y a quelques semaines. Dossier qui devrait être examiné par l'ACPR dans quelques jours avant de revenir en assemblée générale extraordinaire de la LMDE le 6 juillet prochain.

Il est précisé qu'Intériale dégagerait une avance de trésorerie de 10 millions d'euros pour la LMDE qui devrait adhérer à l'UMG Intériale. Là aussi à suivre, au regard de la question des dettes de la LMDE vis-à-vis de la MGEN et de la Matmut entre autres...

C'est dire si, même dans le monde de la fonction publique, on a parfois du mal à y voir clair dans tous ces jeux d'alliances et de « désalliances » à géométrie variable.

Pas simple, la vie de famille !

(*) Pour mémoire, la MNH est toujours en discussion avec l'ACPC sur les modalités financières de sortie de l'UMG Istya décidée il y a quelques mois...
Pas encore de commentaires