• Quand l'Institut Montaigne propose de donner plus de pouvoirs aux entreprises et aux salariés du terrain
    « Le mouvement consistant à permettre aux négociateurs, aux salariés et aux employeurs de déterminer par eux-mêmes, les meilleurs modes d'organisation du travail de manière souple, réactive et légitime, doit encore être soutenu ». (...)
    Joseph Tayefeh jeu 10/09/2020 - 00:50
  • Parole
    ACCÈS ABONNÉ
    08 / 01 / 2019

    « Le dialogue social de branche dans la plasturgie est anti-compétitif » Joseph Tayefeh, Plastalliance

    Depuis fin 2017, le syndicat Plastalliance qui revendique 200 entreprises membres est reconnu représentatif au niveau de la branche patronale de la plasturgie (*) aux côtés de la Fédération de la plasturgie et des composites, la structure dont il a été exclue en 2014. Plastalliance s’organise pour accompagner ses membres afin de se doter de leur propre « convention collective d’entreprise », plutôt que de subir une convention collective de branche jugée anti-compétitive. L’offre est résolument orientée pour déroger au mieux. Une approche radicalement différente de celle de la fédération dont Plastalliance est issue. Interview de Joseph Tayefeh, secrétaire général de ce jeune syndicat fondé en 2005 et qui entend bousculer le modèle en place.
  • Le dialogue social en marche vers l’open data robin carcan lun 08/01/2018 - 01:52
    L’arrivée récente d’une base d’accords d’entreprise en accès ouvert élargit l’offre de données liées au dialogue social mais avec des limites. Le Site MARS des résultats aux élections professionnelles va aussi évoluer avec l’arrivée du CSE. Le point sur l’open data social et le (long) chemin restant à parcourir.
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    18 / 11 / 2016

    Le rôle des branches face au poids croissant des accords signés sans les syndicats

    Au fil des ans, la place occupée par le mode dit ''supplétif'' (négociation d'accord sans délégué syndical) se confirme. Dans la branche NIECE (numérique, ingénierie, études-conseil et événement), la commission paritaire de validation des accords signés sans délégués syndicaux (appelée « VASDS ») passe en revue plus de 200 accords par an.

  • A quoi ressemblent les accords signés sans délégués syndicaux ? robin carcan mar 25/10/2016 - 16:16
    Suite de notre enquête sur la VASDS, commission paritaire de validation des accords signés sans délégués syndicaux mis en place au sein de la branche NIECE (Numérique, ingénierie, études-conseil et événement), qui voit défiler une vingtaine de dossiers tous les mois. Nous avons balayé une soixantaine d'accords passés entre ses mains entre 2015 et 2016 : l'organisation du temps de travail, et notamment le recours au forfait-jour, arrive nettement en tête des négociations. Ce qui passe, ce qui casse... décorticage du vote de certains dossiers.