Participatif
ACCÈS PUBLIC
30 / 07 / 2021 | 196 vues
Social Nec Mergitur / Membre
Articles : 269
Inscrit(e) le 25 / 11 / 2011

Vingt bibliothèques parisiennes en grève contre le pass sanitaire

L'intersyndicale de la direction des affaires culturelles de la Ville de Paris a appelé le personnel de ses bibliothèques à se mettre en grève jeudi 29 juillet. Un appel visiblement entendu, vu la très forte mobilisation.

 

À peine adopté, le pass sanitaire provoque déjà la fronde des agents bibliothécaires de la Ville de Paris. Après un premier mouvement qui avait déjà été suivi avec succès le week-end dernier (lire ici), ce nouvel appel à la grève vise à protester contre l'obligation de présenter ce document dans les lieux de loisirs et de culture recevant plus de cinquante personnes et dénonce un contrôle sanitaire « excluant pour les usagers ».

 

Cet argumentaire est appuyé par rien moins que l’Association des bibliothécaires de France (ABF), première association professionnelle du secteur qui dénonce que « la mise en place du pass sanitaire à l’entrée des bibliothèques concernées induit une inégalité d’accès aux services, notamment pour les publics les plus précaires ou isolés alors que nous sommes au contraire utiles, par exemple en jouant le rôle de relais d’information et d’accompagnement », dans un communiqué.

 

« Le problème de ce pass est qu'il va à l'encontre du principe des bibliothèques », déclare une représentante du personnel. Ce principe est d'accueillir tout le public. « Cela exclut les publics précaires car on sait que la couverture vaccinale de ces publics est insuffisante à l'heure actuelle », explique-t-elle. C’est pourquoi les syndicats demandent une exemption des bibliothèques du contrôle du pass sanitaire, laquelle a déjà été obtenue par la BNF, la BPI et les bibliothèques universitaires. « A défaut, pour rester dans le cadre actuel du décret et comme cela se pratique déjà dans d'autres bibliothèques territoriales, nous souhaitons qu'il y ait la possibilité d'abaisser la jauge des bibliothèques à quarante-neuf personnes, afin de ne pas avoir à contrôler le pass sanitaire et à ne pas avoir à exclure des usagers », propose l’intersyndicale. 

 

En tout état de cause, l’appel à la grève a été fortement entendu car, selon différentes sources émanant des syndicats  ou du portail de la mairie de Paris, au moins vingt bibliothèques étaient fermées jeudi 29 juillet, soit par ordre d’arrondissement : Mohamed Arkoun (Ve), Amélie (VIIe), Valeyre (IXe), Françoise Sagan (Xe), Violette Leduc (XIe), Parmentier (XIe), Jean-Pierre Melville (XIIIe), Marguerite Durand (XIIIe), Brassens (XIVe), Gutenberg (XVe), Marguerite Yourcenar (XVe), Maurice Genevoix, (XVIIIe), Sorbier (XIXe), Place des Fêtes (XIXe), Oscar Wilde (XIXe), Benjamin Rabier, Levi Strauss (XIXe), Marguerite Duras (XXe), Sorbier (XXe) et Assia Djebar (XXe).

Pas encore de commentaires