Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 03 / 2023 | 103 vues
Alexandre Beau / Membre
Articles : 29
Inscrit(e) le 15 / 09 / 2021

Un accord pour l’attractivité et la reconnaissance des carrières dans l’hospitalisation privée

La CFDT et l’UNSA ont signé un accord majoritaire avec les trois organisations patronales de la branche de l’hospitalisation privée : la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP), le Syndicat National des Établissements, Résidences et services d’aides à domicile pour Personnes Âgées (SYNERPA) et le Conseil National des Établissements Thermaux (CNETh).


Ce texte révise le système de classifications et rémunérations conventionnelles et concerne 250 000 salariés et 3 200 établissements. Lamine Gharbi, président de la FHP a salué un texte «fondateur». «La lisibilité qu’il apporte au système des classifications et rémunérations consacre la reconnaissance des professionnels de santé et améliorera l’attractivité du secteur», souligne-t-il.
 


Face à un système actuel considéré comme n’étant plus adapté ni à l’évolution de l’activité et des emploi ni aux besoins des établissement, le but était de refondre et de mettre en cohérence les grilles de classifications et d’augmenter les rémunérations minimales conventionnelles, applicables aux établissements sanitaires, médico- sociaux, et thermaux.


Ce chantier a été engagé sous l’impulsion du ministère du Travail, dans un contexte de rapprochement des branches professionnelles. Le nouveau système de rémunération intègre un salaire annuel minimal par grande catégorie d’emploi comprenant les revalorisations du Ségur dans le salaire de base.

 

Concrètement, le 1er échelon, dans les secteurs sanitaires et médico-social, correspondra pour un Employé de Services Hospitalier (ESH) à un Smic + 15%.

 

Cet accord sera applicable à compter du 1er janvier prochain, «sous réserve de son accompagnement financier par les pouvoirs publics pour passer du dispositif actuel au nouveau». Les organisations patronales demandent ainsi « un appui de l’Etat sur le plan financier (...) pour assurer la mise en œuvre
opérationnelle de ce nouveau système ».

Pas encore de commentaires