Participatif
ACCÈS PUBLIC
18 / 02 / 2021 | 180 vues
Dejan Terglav / Membre
Articles : 23
Inscrit(e) le 24 / 07 / 2012

Tentative de renversement chez Danone : le modèle social et économique français attaqué par des fonds étrangers

Alerte pour les salariés chez Danone ! Des fonds activistes tentent d’imposer leur modèle basé sur les seuls profits financiers à court-terme au groupe Danone, avec des risques de répercussions imminentes et graves sur l’emploi, voire un démantèlement du groupe.

 

Cette remise en cause de l’actuelle gouvernance de Danone, qui a abouti à faire du groupe une entreprise à mission, mettrait un fleuron industriel français à mal, dont la stratégie se base sur la croissance et la responsabilité sociale et environnementale.

 

Notre fédération en appelle aux pouvoirs publics pour sauvegarder la souveraineté économique française, défendre l’emploi chez Danone et notre modèle social face aux attaques de fonds prédateurs qui se multiplient avec la crise.

 

Cette tentative de renversement de l’actuelle gouvernance du groupe Danone par des fonds activistes étrangers inquiète fortement notre fédération. S’il réussit, ce processus induira une réorientation du projet du groupe à court terme, avec des conséquences fortes sur l’emploi des salariés. La FGTA-FO a donc écrit au conseil d’administration du groupe Danone ce jour pour l’alerter et définir sa position sur cette attaque et sur le versement des dividendes.

 

La lettre au conseil d'administration
 

« La FGTA-FO représentative au niveau du groupe Danone vous alerte sur les conséquences du projet mené par les fonds activistes de remettre en cause l’actuelle gouvernance de Danone qui a abouti à faire du groupe une entreprise à mission.


Nous n’avons aucune confiance en ces actionnaires pour conserver la stratégie du groupe basée sur le double projet économique et social.


La crise du covid-19 affecte beaucoup les résultats de Danone et il est urgent et indispensable d’investir dans nos marques. Nous en sommes conscients et restons responsables et force de proposition.


Certes, la FGTA-FO a condamné les suppressions de postes annoncées avec la mise en place du plan « local first » après que le groupe a pris la décision de reverser l’intégralité des dividendes au lieu de conserver ce capital pour investir dans nos marques. Pour autant, nous estimons qu’avec les fonds d’activistes au pouvoir, les conséquences sociales seraient bien plus néfastes car, selon eux, le plan de suppression de postes actuel n’est pas suffisant.


Notre fédération demande au conseil d’administration de s’opposer à la stratégie menée par les fonds activistes. Ces derniers ont pour habitude d’avoir des objectifs exclusivement basés sur la rentabilité qui mettraient l’avenir des salariés en danger.


Concernant les dividendes, la FGTA vous fait la même demande que l’année dernière, à savoir les diminuer pour économiser du capital et le destiner à soutenir nos marques. Les salariés ne doivent pas être la seule variable d’ajustement, les actionnaires doivent également faire des efforts.


Nous sommes persuadés que ce sont ces actions qui permettront à Danone de retrouver de la croissance en cohérence avec le double projet économique et social ».

Pas encore de commentaires