Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 06 / 2021 | 10 vues
SUD SFR / Membre
Articles : 5
Inscrit(e) le 28 / 03 / 2020

SFR : appel à mobilisation unitaire le 24 juin 2021

Les batailles juridiques menées, que nous saluons, se poursuivent au sein du pôle télécoms d’Altice. Une nouvelle victoire pour les salariés est tombée coté SFR distribution la semaine dernière. Le tribunal de justice condamne SFR Distribution à répondre aux demandes du cabinet d'expertise Sextant dans le cadre de la présentation des Orientations Stratégiques et suspendant l'information consultation liée au PDV pour cette seule entreprise durant ce temps.

 
Mais on ne peut se contenter de ces victoires, la direction avance tel un bulldozer, il nous faut réagir ensemble.

 
Une recherche d'unité 

 

Depuis l'annonce du Plan de Départs Volontaires (PDV) 2021, SUD est opposé à sa mise en place chez SFR. Nous comprenons qu'un tel plan puisse être intéressant à titre individuel, mais nous refusons la destruction de 2000 emplois pour permettre à quelques nantis de s'en mettre encore plus plein les poches. Et c'est encore plus vrai pour SFR qui a d'excellents résultats financiers et qui a largement profité d’argent public et d’argent issu des caisses de la sécurité sociale.

 

Le 19 mai 2021, SUD proposait l'unité à toutes les organisations syndicales chez SFR, via l'idée d'une mobilisation unitaire pour juin. Les Organisations Syndicales Représentatives (OSR) (UNSA-CFDT-CFTC) n’ont donné aucune suite à cette proposition. Elles appellent aujourd’hui à la mobilisation seules de leur côté. SUD (Solidaires Unitaires et Démocratiques) ne jouera pas la division.

 

SUD appelle les salariés de l’UES et de SFR Distribution à une journée de grève ce 24 juin sur les revendications suivantes :
 

  • une garantie d’emploi pour les années futures, des conditions de travail améliorées (un vrai TAD), une charge de travail soutenable (embauches), une meilleure répartition de la valeur ajoutée (salaires, intéressement, participation), le renforcement des dispositifs de formations interne, la préservation de l’emploi dans les régions métropolitaines et d’outre-mer.

 

Nous constatons par contre que, si les OSR clament également haut et fort que ce plan ne peut être justifié par une aucune raison économique par SFR, ces mêmes OSR ne contestent pas sa mise en place en elle-même.
Elles se contentent aujourd’hui de coopérer en souhaitant négocier avec la direction le nombre de salariés qui resteront dans l'UES SFR, ainsi que les modalités de départ pour les salariés qui partiront. Or de très nombreux services croulent sous l’activité, STC, ADV, DSI, Commerce… générant stress et souffrance au travail !

 

Pour SUD, défendre l'intérêt général c'est faire en sorte qu'il n'y ait aucune destruction d'emplois dans une entreprise comme SFR.

 

Ce 24 juin 2021, nous serons donc en grève pour demander l’abandon pur et simple de ce projet de PDV et pour demander des embauches internes.

 

SUD invite donc les OSR à ouvrir les yeux. Nous sommes face à une direction et deux actionnaires bornés, qui campent sur leurs positions. Ils refusent tout débat, toute remise en question des motifs économiques, toute reconnaissance des risques de cette vision industrielle qu'est la leur. Ils refusent de reconnaitre la surcharge de travail déjà en place, avec les souffrances qui en découlent.

 

Les organisations syndicales sont des contre-pouvoirs, nous n’avons de réelle force face au patronat et aux
financiers que si ces grands possédants voient qu’un grand nombre de salariés se mobilisent.
Aujourd’hui, la direction traite les organisations syndicales et donc les salariés comme des paillassons.

Il est grand temps d'arrêter de demander l'aumône et de basculer sur une lutte plus frontale contre ce PDV qui n'a aucune autre raison d'être que celle d'assurer une meilleure rentabilité pour quelques nantis.

 

Un PDV peut en cacher un autre

 

C’est bien aujourd’hui qu’il faut réagir !

Les activités partent de plus en plus en sous-traitance. A terme, nous, salariés de SFR, n’aurons plus aucun moyen de défense en perdant le rapport de force qu’une grosse mobilisation permettrait encore aujourd’hui de créer.

Quel sera l'impact d'une mobilisation demain quand la majorité des activités de SFR seront traitées en externe ? Si on ne se mobilise pas massivement aujourd’hui contre ce PDV, demain, nous ne serons plus en capacité de nous défendre face aux nouvelles restructurations que la direction ne manquera pas de vouloir nous imposer.

SUD appelle donc tous les salariés de l'UES et des boutiques à poursuivre la mobilisation initiée en ce début de mois de juin ! Ensemble ne subissons plus ! Ensemble ayons le courage de dire non à la direction, de dire non à ces destructions d'emplois injustifiées, non à la déshumanisation de notre travail ! Faisons le pour nous, pour nos clients, pour les générations futures.

 

Nous appelons dès aujourd'hui à travailler ensemble à une suite de cette mobilisation.
 

En cette fin de mois, fin de trimestre et fin de semestre, nous sommes dans le bon timing pour mettre en place un réel rapport de force. Nous pouvons avoir un gros impact sur les résultats de l'entreprise.

Ils ont l'argent (que nous produisons), nous avons le nombre !
Montrons à Armando Pereira ce que ça fait quand réellement on se la coule douce !

 

Quelques informations pour faire grève :

Pour se mettre en grève, un simple mail de prévenance à son manager suffit.
 


En complément de cette manifestation, dès le 09 juin 2021, SUD a décidé de passer à la mobilisation.

Nous vous proposions ces premières actions qui en appelleront d'autres :

 


Nous vous invitons donc à signer et faire tourner en masse ces deux premières actions auprès d'un maximum de personnes, collègues, amis, famille...


Avec les retours faits par les collègues, SUD vous propose ce Mur de la Honte.


Retrouvez nous sur : http://www.sudsfr.fr

 

 

Pas encore de commentaires