Participatif
ACCÈS PUBLIC
21 / 01 / 2021 | 75 vues
Françoise Lemaulf / Membre
Articles : 15
Inscrit(e) le 22 / 07 / 2008

Qu'en est-il vraiment de l'évolution des cotisations mutualistes ?

Récemment, on parle beaucoup de l'augmentation annoncée ou prévue pour les complémentaires de santé. L'étude que la Mutualité Française vient de publier permettra de remettre les choses au point s'agissant des mutuelles et éviter ainsi (peut-être) les amalgames.

 

Éléments de contexte 

 

Les mutuelles demeurent majoritaires sur le marché de l’assurance de santé, représentant 50 % des cotisations collectées en 2019. La santé représente 85 % du chiffre d’affaires des mutuelles (49 % pour les institutions de prévoyance et 6 % pour les sociétés d'assurances privées).

En 2019, sur les 698 organismes exerçant une activité d’assurance (712 en 2018), 439 exerçaient une activité de complémentaire de santé en France, dont 310 mutuelles (80 % des mutuelles), 103 sociétés d’assurance (40 % des sociétés d’assurance) et 26 institutions de prévoyance (80 % des institutions de prévoyance

 

Qu'en est-il vraiment de l'évolution des cotisations mutualistes ?

 

Avec 2,6 % d’évolution moyenne, les cotisations des mutuelles suivent l’augmentation des dépenses de santé depuis dix ans .L'augmentation est plus faible en individuel (+ 2,1 %) qu’en collectif facultatif (+ 3,6 %) et en collectif obligatoire (+3,3 %).
 

Cette étude révèle également que, parmi les mutuelles participantes, 1 sur 5 n’augmente pas ses cotisations en 2021. Par ailleurs, pour la seconde année consécutive, les mutuelles voient leurs frais de gestion baisser. Les mutuelles ont également reversé 79 % de leurs cotisations à leurs adhérents, sous forme de remboursements. Ces résultats soulignent les efforts continus réalisés par les mutuelles en faveur de leurs adhérents.

 

Augmentation des dépenses de santé

 

En 2019, la consommation de soins et de biens médicaux s’est élevée à 208 milliards d’euros. Elle a progressé de + 2,1 % (contre + 1,6 % en 2018), du fait de l’évolution des soins hospitaliers. Les mutuelles, qui prennent 6,5 % des dépenses de santé en charge, ont ainsi vu leurs prestations s’établir en 2019 à 14 milliards, contre 5 milliards pour les institutions de prévoyance et 9 milliards pour les sociétés d'assurances privées.

 

Retours sur cotisations aux adhérents en hausse et frais de gestion en baisse

 

En dix ans, les complémentaires de santé ont augmenté leurs remboursements aux adhérents de 29 %. En 2019, les mutuelles ont reversé 79 % de leurs cotisations (hors taxe) à leurs adhérents, sous forme de prestations (hors frais de gestion des sinistres), plaçant leur retour sur cotisations devant celui des sociétés d’assurances (75 %).
 

Pour l’ensemble des organismes, la part des cotisations couvrant les charges de gestion s’établit à 20 %, alors que cette part descend à 19 % pour les mutuelles. De plus, pour la seconde année consécutive, les mutuelles ont vu leurs frais de gestion baisser de 1,4 % en 2019.

Pas encore de commentaires