Participatif
ACCÈS PUBLIC
25 / 09 / 2020 | 114 vues
Jacques Mosse-Biaggini / Membre
Articles : 7
Inscrit(e) le 06 / 03 / 2019

Nouveaux actionnaires et nouveau PDG chez Conforama : quelles stratégies ?

Le 23 septembre 2020, après l’aval du Tribunal de commerce de Bobigny, Conforama France est officiellement devenue filiale du groupe Mobilux à 100 %. La seconde tranche du PGE a été débloquée. Pour rappel, versée en juillet 2020, la première tranche a notamment permis de financer le plan dit de « sauvegarde de l’emploi » (PSE), autrement-dit, le licenciement de 1.905 salariés ayant bénéficié des mesures extra-légales.
 

Le nouveau PDG de Conforma, Alain Souillard, a été nommé par Mobilux, en remplacement de Marc Tenart. La valse des cadres dirigeants ne fait que commencer…
 

Tout en se félicitant d’avoir quitté le groupe Steinhoff qui a bien failli précipiter le groupe Conforama dans le gouffre, notre syndicat ne donne pour autant aucun chèque en blanc au nouvel actionnaire Mobilux.
 

Nous attendons ainsi des réponses à des questions fondamentales.

  • La casse sociale est-elle vraiment et définitivement terminée ? Les récents et nombreux mouvements sociaux s'amplifient chez notre concurrent historique et confirment nos interrogations...
  • Quelle sera la nouvelle stratégie commerciale de Conforama ? Comment se différenciera-t-elle de celle de But, notre principal concurrent et également filiale de Mobilux ? Sur ce sujet, nous attendons toujours l’avis de la commission de la concurrence.
  • Comment fonctionneront les magasins Conforama, avec un manque de personnel déploré à tous les niveaux (y compris par l’encadrement local) et une pénurie de stock préoccupante et préjudiciable à notre redressement ?
  • Que deviendront les services que nous jugeons essentiels à notre compétitivité : après-vente, logistique et services centraux du siège social ?
  • Nos avantages sociaux seront-ils maintenus, comme nos nouveaux actionnaires nous l’ont laissé entendre ?
  • Que deviendront nos accords d’entreprise, au renouvellement desquels la direction actuelle des ressources dites « humaines » met un frein déplorable depuis plusieurs mois, sous des prétextes de plus en plus farfelus (crise du covid-19 puis attente du PGE puis attente de la cession puis…) ?
     

Nous attendons plus des actes concrets que de beaux discours.

Pas encore de commentaires