Participatif
ACCÈS PUBLIC
31 / 03 / 2021 | 146 vues
Roland Berthilier / Membre
Articles : 15
Inscrit(e) le 08 / 09 / 2017

Mobilisation du groupe MGEN en faveur des jeunes : 200 postes supplémentaires en alternance

La MGEN a choisi d'aider les jeunes en renforçant ses dispositifs d'accompagnement et d'employabilité, pour surmonter la crise sanitaire et ses répercussions sur leur vie personnelle et professionnelle.

 

La crise sanitaire et ses conséquences économiques affectent particulièrement les jeunes. Qu'ils soient en cours de formation ou en insertion professionnelle, beaucoup d'entre eux doivent faire face à de multiples difficultés pour vivre, poursuivre et mener leurs projets à bien.

En tant qu'acteur majeur de lconomie sociale et solidaire, forts de ses valeurs mutualistes, de son histoire dans le champ éducatif et de son expertise dans celui de la santé, la responsabilité de la MGEN est importante. C'est pourquoi, le groupe a choisi de leur apporter une aide adaptée à cette situation extraordinaire.

 

Une campagne d'accompagnement et de prévention spécifique

 

Le 8 mars dernier, le groupe MGEN a lancé une démarche d'information et d'accompagnement de ses quelque 263.000 jeunes adhérents. Cette campagne vise à rappeler les nombreuses solutions d'aides et d'écoute incluses dans l'offre ÔJI et à la disposition de ses adhérents : soutien psychologique, conseils de santé, aide à la recherche d'emploi, conseils juridiques etc. Ces solutions sont accessibles via un numéro d'appel unique d'aide et de conseils : 09 72 72 27 28 (00 33 972 722 728 depuis les DROM ou l'étranger), 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

 

Face à la situation, la MGEN met son savoir-faire en termes de prévention à disposition. Le groupe renforce son dispositif en menant des actions ciblées auprès de ses jeunes adhérents : webconférences organisées sur le sommeil, la gestion du stress, des ateliers de sophrologie ou d'alimentation etc. (accessibles sur l'agenda de prévention).

 

La MGEN s'appuie sur son réseau de militants, invités à massivement porter cette campagne pour faire connaître les services proposés dans le cadre de l'offre ÔJI et promouvoir les services de soutien psychologique, d'accompagnement à la recherche d'emploi, d'accès aux soins et les actions de prévention.

 

Agir pour le recrutement des jeunes au sein du groupe MGEN

 

Pour soutenir les jeunes, la MGEN renforce également ses engagements de RH. Chaque année, le groupe accueille 1 000 stagiaires de l'enseignement supérieur (du bac+1 au doctorat) et 200 postes supplémentaires en alternance seront créés en 2021.

 

Par ailleurs, priorité sera donnée aux jeunes dans le cadre des recrutements en CDD, dans le but de leur fournir un premier emploi, tremplin pour faciliter leur insertion professionnelle. Une attention particulière sera portée à la parité et à l'insertion des candidats handicapés.

 

Cette démarche a été initiée dans nos établissements avec la création de CDD à temps partiel destinés aux étudiants, pour assurer les visites des familles auprès des résidents dans les trois EHPAD du Val-d'Oise.


Tous les métiers, toutes les activités et tout le territoire seront concernés par ces dispositifs. 

 

Accompagnement des jeunes dans nos établissements de santé

 

Nos établissements de santé mentale accueillent un public jeune, avec une accentuation de la demande depuis plusieurs mois et un fort rajeunissement des profils des patients. De nombreuses prises en charges sont développées par les établissements du groupe MGEN en lien avec le territoire et les autorités locales. À Lyon, l'Espace Santé Jeunes de l'établissement MGEN rencontre une forte demande, comme celui du Chanay. À Bordeaux, l'établissement de santé mentale a été sollicité par la mairie pour une action de prévention (« Bordeaux soutient ses étudiants »), avec la mise en place de groupes de parole. L'établissement est également impliqué dans le dispositif « Pass mirail », en lien avec l'Université de Bordeaux, depuis cinq ans. Les professionnels de santé de la MGEN interviennent dans un lieu d'accueil libre, anonyme et gratuit, pour les 18-25 ans en souffrance psychique.

Pas encore de commentaires