Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
10 / 07 / 2019 | 79 vues
Catherine Guibbert / Membre
Articles : 10
Inscrit(e) le 03 / 01 / 2012

Le « Diagnostic perfécosanté » de l'ANACT pour estimer les coûts liés aux conditions de travail dégradées

Absentéisme, renouvellement, sinistralité etc. sont autant de perturbations qui affectent l’organisation et engendrent un coût pour l’entreprise. Le réseau ANACT-ARACT publie le guide « Diagnostic perfecosanté » pour aider les entreprises à mesurer l'effet financier de ces perturbations et de leur régulation.
 

Susceptible de fournir des arguments solides aux décideurs pour agir en faveur de la santé au travail, ce diagnostic permet d’évaluer l’intérêt d’engager des investissements ou d’identifier des priorités d’actions. « Ce guide propose une méthode aux entreprises qui ont besoin d’estimer facilement le « coût potentiel » des conditions de travail dégradées. Il permet d’échanger en interne et d’interroger la pertinence de certains choix en matière de gestion des RH et de prévention, » explique Charles Parmentier, chargé de mission au département élaboration des solutions de transfert à l’ANACT.
 

Simple à opérationnaliser, cette méthode permet de rapidement réaliser le diagnostic. Une journée de travail suffit. Elle utilise des données existantes pour estimer les coûts financiers (en euros) et en équivalents temps plein (ETP) des perturbations. Le chiffrage ainsi obtenu est une première approche pour objectiver les perturbations et les moyens mis en œuvre pour les réguler. L’objectif est avant tout de fournir un état des lieux qui ouvre à la discussion.
 

Outil de sensibilisation, ce guide a pour vocation d’aider l’entreprise à mesurer l’effet financier des conditions de travail dégradées pour évaluer l’intérêt d’engager des investissements et identifier des marges de manœuvre.
 

Afficher les commentaires