Participatif
ACCÈS PUBLIC
24 / 08 / 2021 | 83 vues
Didier Birig / Abonné
Articles : 18
Inscrit(e) le 17 / 01 / 2013

Hospitaliers : pas touche à la prestation maladie des œuvres sociales versée aux agents en demi-traitement

Lors du dernier conseil d’administration du comité de gestion des œuvres sociales (CGOS)*, la Fédération hospitalière de France (association représentant une grande partie des établissements publics de santé et des établissements publics médico-sociaux) a imposé le principe du calcul de la prestation maladie en fonction de trois niveaux de plafonds d’indices, grâce à la voix prépondérante du président.

 

  • Alors que, depuis plus de soixante ans, cette compensation financière était versée aux agents en demi-traitement sur le fondement d’un pourcentage identique actuellement de 45 % de notre salaire, les nouvelles modalités de calcul de ce droit en fonction des revenus remettent en cause le principe d’égalité de cette conquête sociale des hospitaliers avec le CGOS.


Même le ministère trouvait cette proposition pas opportune pour le moment, ni justifiée. Pourtant, le budget est en augmentation, compte tenu des effets du complément indiciaire de traitement (CTI) et de l’application au 1er octobre 2021 des nouvelles grilles indiciaires de la filière soignante notamment. Au regard du budget du CGOS, la baisse de la prestation ne se justifie pas.


Une fois de plus, la FHF joue les bons élèves et donne des gages au gouvernement qui lorgne sur les millions d’euros de cette prestation depuis des lustres. C’est pourquoi notre fédération mettra tout en œuvre pour que, lors de l’assemblée générale du CGOS du 7 octobre, la FHF et la DGOS revoient leur copie : il est inacceptable d’acter la baisse de cette prestation en pleine période de crise sanitaire et de quatrième vague.


D’ici là, notre organisation a décidé de s’adresser à tous les agents hospitaliers pour signer et faire signer une pétition qui sera remise au président du CGOS et à la DGOS (représentant du Ministère des Solidarités et de la Santé, tutelle du CGOS) pour que cette décision soit abrogée. Nous entendons clairement manifester notre opposition à la mise en place des plafonds différents en fonction de son indice et réaffirmer l'exigence de prestations maladie égales pour tous.

 

(*) Le comité de gestion des œuvres sociales des établissements hospitaliers publics (CGOS) joue un rôle très important pour les agents hospitaliers de la fonction publique, avec de nombreuses prestations dispensées dans divers domaines, de la santé aux vacances et loisirs en passant par le logement. Il a ainsi pour mission de gérer et d'instaurer l’action sociale et culturelle des agents hospitaliers, sociaux et médico-sociaux du secteur public, retraités ou en activité et, sous certaines conditions, des membres de leur famille également.

Pas encore de commentaires