Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 08 / 2020 | 269 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1423
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

« Demain, il y aura besoin de davantage de protection dans la société française » - Patrick Brothier (groupe Aésio)

Les assemblées générales de toutes les structures concernées par ce projet ont validé le processus pour la mise en place d'un nouveau groupe majeur dans le secteur le 1er janvier 2021. Interview de Patrick Brothier, président du groupe Aésio.
 

La naissance d’Aesio Mutuelle est prévue pour le 1er janvier 2021. Quelle est la trajectoire de cette nouvelle mutuelle et quelles sont ses ambitions ?

 

Cette année, les assemblées générales qui réunissent nos délégués se sont tenues dans un contexte très particulier, en pleine crise sanitaire, sans possibilité de nous réunir comme nous le faisons chaque année pour un temps démocratique important auquel nous sommes très attachés. Dans un format inédit et avec des votes à distance, les assemblées générales de juin 2020 des trois mutuelles (Adréa, Apréva et Eovi Mcd) et de l’UMG commune du groupe Aésio ont très largement approuvé des décisions importantes pour notre avenir commun puisque nos délégués se sont fortement mobilisés et ont approuvé notre projet de fusion en moyenne à 98 %.

 

Le 1er janvier 2021, sous réserve de l’accord de l’ACPR, notre fusion se concrétisera avec la naissance d’Aésio Mutuelle. Le projet d'Aésio Mutuelle est de faire émerger une mutuelle performante, à visage humain, basée sur de nouvelles proximités avec les adhérents, et de s'emparer des enjeux de transformation avec ambition, détermination et humilité, pour refonder et transcender le modèle mutualiste. L’ensemble des collaborateurs et des élus du groupe Aésio est pleinement mobilisé pour cette belle aventure commune.
 

Qu’en est-il de la création d’un groupe commun avec la Macif ?


Les assemblées générales de juin 2020 avaient également une importance toute particulière puisque les élus du groupe Aésio et de ses mutuelles ont aussi approuvé la création d’un groupe commun avec la Macif le 1er janvier prochain, pour former un grand leader mutualiste, fort de 8 millions de sociétaires et adhérents.
 

Nous allons créer un leader mutualiste qui conjuguera valeurs solidaires et efficacité opérationnelle pour un mutualisme moderne et pour que nous puissions, ensemble, mieux répondre aux besoins de nos adhérents et sociétaires.
 

Nos deux groupes (Aésio et la Macif) partagent une même conviction : demain, il y aura besoin de davantage de protection dans la société française. Ensemble, nous pourrons mieux répondre à une demande croissante de solutions d’assurance et de services innovants au bénéfice de toutes les catégories de population. Nous avons ainsi l’ambition d’accompagner nos adhérents et sociétaires dans un large spectre de protection des biens et des personnes au plus près de leurs besoins et de leurs attentes.
 

Parmi les grands sujets d’actualité, la question de la prise en charge de la dépendance ressort comme un enjeu majeur pour l’avenir avec le vieillissement de la population...


L’entrée dans une société de la longévité est effectivement l'un des grands enjeux auquel nous allons être confrontés afin que nous puissions réussir à conjuguer l’envie des Français de demeurer à domicile le plus longtemps possible et une prise en charge adaptée à des situations de dépendance qui seront de plus en plus nombreuses, avec un vieillissement massif de notre population mais aussi de plus en plus longues, avec l’augmentation de l’espérance de vie.
 

Le premier défi est donc celui du financement. Au sein du groupe Aésio, nous appelons une réponse des pouvoirs publics à la hauteur des besoins. La création d’une cinquième branche de la Sécurité sociale pour couvrir les risques liés à la dépendance et à la perte d'autonomie est une bonne chose mais il y a encore beaucoup d’inconnues quant à son financement. Si la réponse publique ne parvenait pas à répondre aux enjeux, la Mutualité Française (FNMF) et la Fédération Française de l’Assurance (FFA) porteraient ensemble la proposition d’une assurance de dépendance obligatoire en inclusion au sein d’une assurance de complémentaire de santé.
 

Mais au-delà du financement de la perte d’autonomie, c’est plus largement l’entrée dans une société de la longévité que nous devons penser. Nous ne devons pas nous contenter de réfléchir à la dépendance lorsqu’elle nous touche directement (souvent lorsque nos parents y sont confrontés) mais nous devons l’anticiper pour nous-même et pour nos proches afin de créer toutes les conditions possibles d’un réel accompagnement.
 

Quelles réponses le groupe Aésio peut-il justement apporter pour mieux accompagner la perte d’autonomie ?


Le groupe Aésio est fortement mobilisé pour accompagner ses adhérents sur ces enjeux et nous nous sommes engagés auprès des professionnels de l’aide à domicile, par exemple.


Nous avons la particularité d’agir à la fois comme complémentaire de santé et dans le champ de la prévoyance mais aussi comme proposant des soins puisqu'Aésio Santé regroupe 200 établissements des secteurs sanitaires et médico-social, cliniques, EHPAD, centres de soins, et 4 500 professionnels. Cette complémentarité nous permet d’agir au plus près des besoins, dans une forte proximité avec nos adhérents pour leur proposer des réponses personnalisées tout au long de leur vie.
 

Nous expérimentons des réponses innovantes aux problématiques du grand âge avec, par exemple, l’ouverture de la Cité des aînés, à Saint-Étienne, un concept qui révolutionne les codes de la prise en charge des personnes âgées. Inauguré en novembre 2019, ce lieu regroupe des habitats adaptés aux besoins et capacités de chacun dans un espace générateur de lien social avec une rue piétonnière et commerçante et des espaces de rencontre pour les usagers, leurs proches et les habitants du quartier, avec des jardins partagés et un restaurant.


D’autres cités des aînés pourront ouvrir leurs portes et nous sommes convaincus qu’une réponse globale est nécessaire pour accompagner ces derniers dans des situations de dépendance et des aspirations qui sont très différentes d’un individu à l’autre.

Pas encore de commentaires