Participatif
ACCÈS PUBLIC
01 / 12 / 2020 | 42 vues
Cfe-Cgc Métallurgie / Membre
Articles : 72
Inscrit(e) le 06 / 01 / 2010

Bien qu'accueillant le projet « re-factory » positivement, la CFE-CGC Renault Flins restera vigilante sur les questions restées en suspens

La CFE-CGC de Flins est en ordre de marche depuis les annonces du plan d’économie pour la pérennité du site et l’employabilité des salariés. Le 25 novembre, la présentation du projet « re-factory» de l’usine de Flins s'est tenue en présence de Luca De Meo et Jean-Dominique Senard.
 

La CFE-CGC attend encore des réponses aux nombreuses questions en suspens, à savoir :

  • les moyens mis en place, dont les investissements (seront-il à la hauteur des ambitions ?). Pour la CFE-CGC, ils sont déterminants pour la réussite du projet, pour la pérennité du site et de l’emploi ;
  • les nouvelles activités compenseront-elles quantitativement et qualitativement l’absence de la fabrication d’un véhicule neuf ? À ce jour, ceci n’est pas acquis pour la CFE-CGC. Cette transformation d’envergure doit être associée à des actions concrètes, de communication et d’accompagnement pour le démontrer.


Malgré tout, la CFE-CGC est rassurée, principalement sur les perspectives d’emplois. En effet, depuis le mois de juillet et les visites précédentes, le projet à Flins a fortement évolué et pris une nouvelle tournure. Sans contenu à nos yeux, ce dossier comportant désormais de véritables orientations d’avenir s'est étoffé.

« Re-factory », dans lequel les salariés de Choisy et leur activité seront intégrés, devrait employer plus de 3 000 personnes à l’horizon 2030, triplant ainsi les effectifs par rapport au projet initial. La CFE-CGC (première organisation syndicale chez Renault) continuera d'œuvrer pour la défense des salariés et leur avenir.

Pas encore de commentaires