Participatif
ACCÈS PUBLIC
01 / 10 / 2020 | 430 vues
COLLECTIF RAMSAY SANTE / Membre
Articles : 1
Inscrit(e) le 01 / 10 / 2020

Au siège de Ramsay Santé à Paris, le télétravail, c’est plus que jamais « oui mais non »...

Depuis quelques jours, les médias ne cessent de nous alerter sur la reprise de l’épidémie de covid-19, sur l’importance des gestes barrière et sur la progression, pour le moins inquiétante, du nombre de patients admis dans les services de réanimation.
 

Pourtant, à l'occasion du dernier CSE, la direction du groupe Ramsay Santé, qui n’en est pas à une contradiction près, vient de réaffirmer qu’il n’était pas question de recourir au télétravail au-delà d’une journée par semaine, alors qu’elle annonce simultanément dans les médias tout mettre en œuvre pour de nouveau être en capacité d’accueillir des patients atteints du covid-19 dans ses établissements.

 

Une décision de plus en plus difficile à accepter par les salariés du siège qui peinent à comprendre les motivations à l’origine de cette décision d’autant plus que, toujours selon cette même direction, tout s’est bien passé lors du recours massif au télétravail durant le confinement.

 

Les élus du CSE ont eu beau argumenter sur le fait que le télétravail permet d'efficacement lutter contre la progression du virus en évitant d’emprunter les transports en commun, rien n’y a fait. Il n’est pas question d’étendre le télétravail au-delà de ce qui se faisait avant le confinement et seulement pour une infime partie des salariés triés sur le volet, pour le coup.

 

Voilà bien une curieuse façon de prendre soins de ses salariés, qui traduit surtout le style de la nouvelle direction mise en place depuis le rachat du groupe Capio.

Pas encore de commentaires