Participatif
ACCÈS PUBLIC
11 / 05 / 2023 | 123 vues
Philippine Arnal / Membre
Articles : 13
Inscrit(e) le 07 / 02 / 2022

ESS: Être reconnu comme partenaire social ne se décrète pas

Seule l'UDES peut prétendre être l'organisation patronale de l'économie sociale et solidaire. Alors que les travaux d’évaluation de la loi de 2014 portant développement de l’économie sociale et solidaire ont débuté, cette dernière est devenue un enjeu de positionnement sur les questions d’évaluation de l’impact des activités produites par nos entreprises.


L’UDES, seule organisation patronale représentative de l’économie sociale et solidaire depuis 2014 et représentant plus de 30 000 entreprises qui emploient plus d’un million de salariés, a pris depuis plusieurs années des initiatives fortes et innovantes dans ce domaine :

  • En 2020, l’UDES a lancé Valor’ESS, la première plateforme numérique afin que les PME/TPE de l’ESS puissent révéler leurs impacts sociaux et environnementaux.
  • En 2021, l’UDES a créé la première marque employeurs sectorielle RSE « les employeurs engagés » assortie d’une démarche de suivi des engagements pris.


Si nous ne pouvons que nous réjouir du fait que notre secteur attire de plus en plus d’acteurs, nous nous inquiétons de certaines positions qui nous paraissent préjudiciables à la reconnaissance même de l’économie sociale et solidaire en tant qu’acteur économique.


Le Mouvement Impact France, par ailleurs adhérent à ESS France, annonce ces derniers jours dans la presse qu’il souhaite fédérer en son sein des entreprises qui n’ont rien à voir avec l’économie sociale et solidaire telles que relevant de la loi du 31 juillet 2014.


De la même manière, les candidats co-présidents du Mouvement Impact France font campagne en présentant le mouvement comme l’organisation patronale des entreprises sociales et solidaires et revendiquent vouloir « jouer un rôle complémentaire au Medef » dans le secteur de l’économie sociale et solidaire.


Être reconnu comme partenaire social ne se décrète pas et signifie avoir acquis la reconnaissance de sa représentativité en permettant à chaque organisation qui en bénéficie, d’être associée dans le dialogue social et économique. Or, le Mouvement Impact France n’est pas en mesure de démontrer sa représentativité directe ou indirecte dans le champ multiprofessionnel de l’économie sociale et solidaire.


La communication, dans un contexte de campagne interne au Mouvement Impact France ne peut justifier des approximations qui nuisent à la réalité de ce que représentent les employeurs de l’économie sociale et solidaire dans leurs positionnements et leurs actions.

Pas encore de commentaires