Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 07 / 2022 | 109 vues
Sylvie Frayssinhes / Membre
Articles : 6
Inscrit(e) le 14 / 08 / 2020

En dix ans, le nombre de boutiques Orange a pratiquement diminué de moitié

Le 5 juillet, un point sur les Orientations du domaine de la Relation Client Grand Public était à l’ordre du jour au CSEC. Pour la direction, « adapter le maillage du Réseau de Distribution » consiste en réalité à fermer des boutiques à tour de bras !

 

Fin 2021, on ne comptait plus que 323 boutiques "maison mère" (dont 24 dans les DROM) suite aux 10 fermetures et 28 transferts partenaire. Pire, derrière une présentation édulcorée avec un bilan arrêté au T3 2021 se cachent 21 opérations en cours, soit 15 fermetures de boutiques et 6 arrêts d’exploitation (ou transferts à la GDT - Générale de Téléphone ), prévues au 1er semestre 2022.

 

En dix ans, le nombre de boutiques (filiale GDT inclue) est passé de 1 155 à 543.


Notre fédération ne cesse de dénoncer le démantèlement du réseau de distribution dont le seul objectif est de faire des économies sur la masse salariale. Cette politique a des répercussions désastreuses en termes d’emplois, de compétences, de reclassements et de conditions de travail. Les analyses Secafi et les rapports des médecins du travail tirent le signal d’alarme sur la fatigue physique et psychique des salariés en boutique. Leurs conditions de travail, déjà difficiles, sont lourdement impactées par ces plans de fermetures successifs.

 

Au regard de l’appauvrissement des bassins d’emplois, les opportunités pour retrouver un poste s’amenuisent, ce qui contraint les salariés à travailler sur des sites plus éloignés, à changer de métier et/ou d’environnement de travail. Sans compter les conséquences sur leur pouvoir d’achat (perte de Part Variable Commerciale, frais de trajet…). Cette situation est inacceptable et notre fédération réaffirme son opposition à toute politique de filialisation. Nous exigeons l’arrêt des fermetures de boutiques et l’intégration des salariés de la GDT à la convention CCNT ( convention collective des télécommunications) et aux dispositifs d’Orange SA.

Pas encore de commentaires