Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 09 / 2021 | 82 vues
Social Nec Mergitur / Membre
Articles : 269
Inscrit(e) le 25 / 11 / 2011

Pass sanitaire : une directrice de bibliothèque mise à pied

À son retour de vacances, la directrice de la bibliothèque municipale de Loperhet, dans le Finistère, a refusé de procéder au contrôle du pass sanitaire des usagers de l'équipement culturel. Elle est suspendue jusqu'au 15 novembre au moins.

 

Les faits ont lieu à Loperhet, petite commune du Finistère d’environ quatre mille habitants, mais qui résonnent comme un coup de tonnerre dans le Landerneau de la lecture publique lorsque l'information a été diffusée, via le quotidien régional, Le Télégramme de Brest, que Caroline Couture (directrice de la bibliothèque) avait été mise à pied par son employeur (la commune) pour refus de procéder au contrôle du pass sanitaire du public.

 

Tout a commencé à son retour de vacances, le 26 août,  lorsque la directrice de la bibliothèque a fait savoir à Nathalie Godet (maire de Loperhet) qu’elle ne voulait pas effectuer ces vérifications. Résultat : elle a été suspendue le 3 septembre jusqu’au 15 novembre, date à laquelle le pass pourrait ne plus être obligatoire, ce qui est encore loin d'être sûr. 

 

De son côté, pour justifier sa position, la directrice de la bibliothèque a déclaré  « qu’il s’agit là d’un critère déontologique. L’application du contrôle du pass sanitaire va à l’encontre du code des bibliothèques, qui est d’accueillir et de respecter tous les publics et d’offrir une égalité de traitement à tous (...) J’agis par conviction. J’avais proposé aux élus un fonctionnement sous la forme, par exemple, du cliquer-et-collecter. Cela permettait de régler le problème. Il n’y a pas eu d’accord, je ne souhaite pas non plus de bras de fer avec la mairie mais ça me fend le cœur de savoir que certains ne pourront plus venir à la bibliothèque faute de pass », a-t-elle réaffirmé au Télégramme de Brest

 

La bibliothèque est censée rouvrir dès que possible car la maire a embauché un nouvel agent en urgence, pour vérifier les pass sanitaires et tenir une permanence à la bibliothèque avec les bénévoles qui voudront participer. Cette manœuvre pourrait être vouée à l'échec car tous les bénévoles ne reviendront pas, par solidarité avec la directrice, apprend-on de la part de France-3 Bretagne. Il semble que le mouvement soit pour le moins très suivi car, si l’on en croit le site officiel de la bibliothèque, elle serait même fermée au public sine die car il y est indiqué que, pour le moment, les « horaires d'ouverture sont indisponibles ». Du pur mergitur...

Pas encore de commentaires