Participatif
ACCÈS PUBLIC
01 / 07 / 2021 | 151 vues
Patrick Brothier / Abonné
Articles : 5
Inscrit(e) le 21 / 08 / 2017

Lancement de l’observatoire Aésio-ESSEC « innovations ESS pour la santé »

Acteur de santé résolument engagé dans l’économie sociale et solidaire (ESS), Aésio mutuelle s’associe à l’ESSEC Business School et à sa chaire d'« entrepreneuriat et innovation à impact » pour créer l’observatoire « innovations ESS pour la santé ».

 

Cette ambition constitue le volet « santé » de la dynamique d’« ESSisation » lancé par Aésio mutuelle et visant à développer l’ESS dans de nouveaux secteurs d’activité économiques et illustre l’engagement de la chaire d'« entrepreneuriat et innovation à impact » de l’ESSEC pour valoriser et promouvoir des acteurs de l’ESS dans tous les domaines, notamment celui de la santé et du bien-être.

 

Le lancement de l’observatoire a été officialisé par l’installation de son comité scientifique, le 24 juin 2021.

 

Un observatoire international au service de l’intérêt général

 

Historiquement très implantés dans le secteur de la santé (mutuelles, soins de premiers recours, médicosocial etc.), les acteurs de l’ESS ont toujours innové dans ce domaine. La pertinence des modèles économiques de l'ESS (fondés sur l'accessibilité à et la proximité avec leurs parties prenantes) a depuis été rappelée avec force dans le contexte de crise sanitaire et économique.

 

L’observatoire « innovations ESS pour la santé » a ainsi pour vocation d'identifier, partout dans le monde, les projets non-lucratifs à haut potentiel dans la santé et leurs conditions de réplication en France ou d’appropriation par les entreprises de l’ESS (« ESSisation »). Il s’est fixé pour ambition de valoriser ces initiatives innovantes et d’inviter les entrepreneurs de l’ESS notamment à répliquer, développer et adapter ces solutions répondant aux enjeux de santé publique français.

 

Cet observatoire est aussi une réponse à l’engagement d’Olivia Grégoire (Secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable), visant à renforcer la contribution de l’ESS à la relance économique et à la cohésion sociale du pays. Engagée dans cette démarche via le concept d’« ESSisation » lancé en novembre 2020, Aésio mutuelle anime une communauté de partenaires investis dans cette dynamique sur différentes dimensions sectorielles et territoriales.

 

Avec cet observatoire, Aésio mutuelle renforce sa vision sociétale en faveur d’une économie plus durable et responsable et acte l’ambition d’une « ESSisation » de la santé. Acteur académique de référence sur les enjeux d’innovation sociale, via sa chaire d'« entrepreneuriat et innovation à impact », l'ESSEC renforce son engagement en faveur d’une transformation vers un monde plus inclusif et durable.

 

Un dispositif fondé sur le recensement d’initiatives innovantes en santé

 

L’observatoire s’appuie sur une approche articulant prospective santé, innovation sociale et « réplicabilité » des solutions identifiées. Il visera ainsi à valoriser les initiatives remarquables et à renforcer la place de l’ESS dans la réponse aux enjeux de santé publique.


Dans cette optique, l’observatoire « innovations ESS pour la santé » concentrera ses recherches en 2021 sur quatre thématiques prioritaires en privilégiant une approche préventive :

  • le bien-vieillir,
  • la santé mentale,
  • la santé des femmes,
  • et la santé environnementale.

 

Concrètement, le recensement de l’observatoire ciblera deux types d’initiatives :

  • des initiatives innovantes menées par des acteurs non-lucratifs et les conditions de leur réplication à plus grande échelle et/ou en France ;
  • toutes initiatives innovantes et les conditions de leur appropriation par les acteurs de l’ESS au vu de leur opportunité d’intérêt général (« ESSisation »).

 

La dynamique de cet observatoire va permettre, une fois encore, à Aésio mutuelle de confirmer son rôle essentiel de « pourvoyeur de solutions » aux enjeux de santé publique afin de nourrir le débat économique et sociétal sur les questions de santé.

 

Conduite et gouvernance du dispositif

 

À ce stade, l’avancement des recherches de l’observatoire a déjà permis le recueil de 300 initiatives, parmi lesquelles 90 % présentent des innovations sociales et technologiques et une forte « réplicabilité ».

 

Un comité scientifique représentatif des différentes expertises de santé, thématiques et public cibles a été constitué pour mener un travail d’analyse et de sélection des initiatives les plus innovantes et prometteuses en matière de réplication dans l’ESS. Le travail fin de l’observatoire permettra ainsi de retenir les initiatives les plus innovantes et à fort effet social afin d’en étudier les facteurs clefs de réussite et de réplication.

La première restitution de ces travaux sera partagée dans le cadre d’un événement qui aura lieu le 16 novembre prochain.

Officiellement installé le 24 juin, le comité scientifique réunit les personnalités suivantes :

  • Didier Arnal, directeur général adjoint de Nexem,
  • Dr Camille Barral, gynécologue obstétricienne,
  • Corentin de Couty, responsable de la prévention du fonds à impact,
  • Xange Marie-Léandre Gomez, professeur de performances hospitalières à l’ESSEC,
  • David Gruson, directeur du programme de santé Jouve, fondateur d’Ethik-IA et ancien directeur du CHU de La Réunion,
  • Dr Fabien Guez, médecin cardiologue et fondateur de Madmed,
  • Pascal Haury, président d’Aésio Santé,
  • Marion Lanly, directrice responsable du service expérience et partenariat patient à l’AP-HP,
  • Khadidiatou Diop Nakoulima, fondatrice et dirigeante de Nest For All,
  • Thierry Sibieude, cofondateur et professeur titulaire de la chaire d'« entrepreneuriat et innovation à impact » de l’ESSEC.

​​​​​​
D’autres personnalités expertes ont pour vocation de rejoindre le comité scientifique afin d'enrichir la connaissance des enjeux à adresser sur le périmètre d’analyse de l’observatoire.

Aésio mutuelle investit déjà fortement dans des innovations technologiques au service de la prévention en matière de santé et entend, avec cet observatoire, souligner l’importance de l’innovation sociale au service de la prospective de santé et du bien-être de nos concitoyens. Nous pensons que la santé, bien essentielle mais aussi moteur social et économique de notre nation, doit pouvoir accueillir de nouvelles façons d’entreprendre reposant, en particulier, sur des logiques de solidarité, d’accessibilité et d’utilité sociale.

À ce titre, plus qu’une coopération, le partenariat avec l’ESSEC, école de renom, symbolise une prise de conscience salutaire et attendue. Nous sommes fiers de partager cette vision entrepreneuriale de l’ESS et je me réjouis de ce partenariat avec l’ESSEC Business School qui doit nous permettre de sourcer des initiatives présentant un intérêt stratégique pour nos enjeux de santé publique.

Pas encore de commentaires