Participatif
ACCÈS PUBLIC
21 / 05 / 2021 | 67 vues
Cfe-Cgc Métallurgie / Membre
Articles : 72
Inscrit(e) le 06 / 01 / 2010

L’avenir de la filière automobile française est conditionné à une stratégie accompagnant tous les acteurs de la filière jusqu’aux plus fragilisés

« Même si évoquer la grande mutation du secteur automobile fait moins peur aujourd’hui que d’évoquer la crise de ce secteur en France, le constat est là et bien là : l’emploi dans le secteur automobile enregistre un déclin continu de 28,7% entre 2008 et 2019 soit plus du double de celui de l’industrie nationale », nous rapportait il y a quelques jours l’Observatoire de la Métallurgie. Et si, collectivement, nous n’y prêtons pas attention, cette baisse pourrait encore s’accentuer fortement dans les années à venir.
 

S’il y a de multiples raisons qui peuvent expliquer la réduction de l’empreinte de ce secteur dans notre économie nationale, certaines méritent d’être traitées autrement qu’avec des mots.
 

Pour la CFE-CGC, il est indispensable que les grands donneurs d’ordres et l’Etat accompagnent le renforcement des acteurs français de la filière automobile par des marchés et des commandes conséquents et à la hauteur des besoins d’une industrie de volume. Il faut que les acteurs de la filière automobile exerçant sur le sol national restent des acteurs clés de la filière. Il est aussi impératif que l’Etat et la tête de filière accompagnent les restructurations pour les acteurs dont l’avenir pourrait se jouer dans une autre filière.
 

En cela, un traitement rapide et efficace de la situation des fonderies Automobile démontrera au-delà des postures, l’engagement réel de toutes les parties prenantes et permettra la sauvegarde des emplois et des entreprises.
 

La Métallurgie CFE-CGC, à l’instar des propos du Ministre de l’Economie Bruno Le Maire, affirme sa volonté de maintenir la France dans les grandes nations automobile. Cependant elle reste convaincue que cela passe par une stratégie plus robuste et une solidarité sans faille de la filière au profit de ses acteurs les plus fragilisés.

Pas encore de commentaires