Participatif
ACCÈS PUBLIC
21 / 05 / 2021 | 47 vues
Prosper Teboul / Membre
Articles : 3
Inscrit(e) le 18 / 11 / 2016

Handicap : 20 millions d’exclus ?

À un an de l’élection présidentielle, la campagne est déjà lancée et les premièrs candidats commencent à se positionner. Sécurité, immigration, emploi et environnement sont, comme souvent, les thèmes mis sur le devant de la scène médiatique. Qu’en est-il du handicap ? Ce sujet concerne pourtant 20 millions d’électeurs (12 millions de handicapés et 8 millions de proches). La crise sanitaire et économique actuelle les aurait-elle rendus à ce point encore plus invisibles ?

 

Parce qu’il est inadmissible que le handicap arrive en tête des motifs de discrimination pour lesquels le Défenseur des droits est saisi depuis 2017, sans que ce phénomène ne soit pris en considération, APF France handicap demande donc instamment aux candidats de prendre le handicap en compte dans leurs communications publiques et dans leurs programmes : les handicapés et leurs proches en ont assez d’être considérés comme des citoyens de seconde zone.

 

APF France handicap publie aujourd’hui un mémento de mesures essentielles à l’attention des candidates et des candidats et lance une collection de notes politiques #ÀÉgalité pour alimenter les débats et les propositions tout au long de la campagne.
 

Depuis le début de l’année 2020, le monde fait face à une pandémie sans précédent qui réinterroge profondément notre modèle de société. En s’appuyant sur les droits fondamentaux, le développement durable et le pouvoir d’agir et de choisir de chacun, APF France handicap propose dans son mémento :
 

5 principes incontournables pour la participation de tous :

- respecter et soutenir le droit à l’autodétermination et à l’épanouissement,

- garantir et valoriser la participation sociale et l’expertise,

- concrétiser le pouvoir d’agir et de choisir,

- rénover la démocratie pour pouvoir pleinement jour son rôle,

- impliquer la société civile et les associations ;

 

8 priorités pour une refondation sociétale :

- garantir l’effectivité des droits fondamentaux,

- soutenir la responsabilité sociétale et environnementale,

- réinventer le territoire au service de la proximité, de la solidarité et de l’inclusion,

- concevoir un environnement inclusif,

- développer une éducation inclusive et émancipatrice,

- imaginer de nouvelles formes d’apprentissage, de formation et de travail,

- initier de nouveaux modèles de protection sociale,

- investir dans un système de santé accessible ;

 

10 mesures essentielles et prioritaires :

- inscrire le handicap comme motif de discrimination dans la Constitution,

- conditionner toute aide publique à l’obligation d’accessibilité,

- revenir à l’obligation d’un taux de 100 % de logements accessibles,

- réduire les effectifs des classes à 20 élèves pour une école inclusive,

- déployer les politiques publiques pour favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi,

- créer un revenu d’existence (revenu individuel de remplacement),

- rendre les lieux de soins et les équipements accessibles,

- créer la prestation universelle d’autonomie,

- développer des services de proximité de qualité,

- reconnaître le droit effectif à la vie affective et sexuelle.

 

En complément, APF France handicap lance une collection de notes politiques thématiques #ÀÉgalité à l’attention des candidats. Les deux premières sont déjà disponibles :

 

Des notes sur les thèmes de la santé, de l’éducation et des ressources sont prévues pour les prochaines semaines.

 

Citoyens, associations et acteurs de la société civile : des parties prenantes incontournables
 

APF France handicap souhaite également réaffirmer qu’il est essentiel que les citoyens, acteurs de la société civile (dont les associations), soient associés aux réflexions et propositions des pouvoirs publics. Celles-ci doivent s’ancrer dans des logiques d’intelligences collectives plus démocratiques et légitimes, davantage porteuses d’humanité et de liens sociaux, en proposant de nouveaux modes de vie, pour une pleine effectivité des droits fondamentaux, l’égalité et la participation sociale.
 

Avec ses contributions, APF France handicap se positionne donc clairement comme partie prenante des débats notamment sur l’analyse de la crise et ses conséquences sanitaires, sociales et économiques, pour bâtir une autre société, une société plus juste, apaisée et durable, fondée sur les droits humains.

Pas encore de commentaires