Participatif
ACCÈS PUBLIC
01 / 03 / 2021 | 84 vues
Cfe-Cgc Métallurgie / Membre
Articles : 72
Inscrit(e) le 06 / 01 / 2010

Pas d'avenir à la « Alcatel » pour Nexans

La CFE-CGC de Nexans s'inquiète de l’annonce de la présentation du plan stratégique 2021-2024, notamment du volet présentant le désengagement de la société d’une partie de ses usines de production de câbles, qui plus est, de celles fabriquant les câbles entrant dans la production des énergies renouvelables. Pour la CFE-CGC, c'est là une hérésie  alors que le directeur général affiche la « vague verte » de son plan stratégique.
 

En affichant la prise de décision de finalement devenir un acteur incontournable de l’électrification et de la transition énergétique, la société joue l’avenir de près de la moitié de ses effectifs dans le monde. Sept de ses sites français sont concernés par le projet de cession, soit près de 1 000 salariés.


La CFE-CGC est d’autant plus inquiète qu’aucune annonce de plan de sauvegarde de l’emploi n’a été évoquée et elle s’interroge sur l’avenir des fonctions de support basées hors de ses sites de production sur les activités à céder.


Quant au « new Nexans », la CFE-CGC n’est pas plus rassurée, les propos de la direction étant très approximatifs.


La CFE-CGC de Nexans France refuse que son entreprise, française, seule rescapée de l’empire Alcatel, ait le même avenir. Elle veillera aux prochaines annonces et sera fer de lance pour défendre l’intérêt des salariés.

Pas encore de commentaires