Participatif
ACCÈS PUBLIC
26 / 11 / 2020 | 285 vues
Cfe-Cgc Métallurgie / Membre
Articles : 72
Inscrit(e) le 06 / 01 / 2010

Cinq nouveaux PSE annoncés par Schlumberger

La CFE-CGC de Schlumberger déplore la mise en place de 5 PSE au sein du groupe en France cet automne, lesquels entraîneront près de 400 suppressions de postes, ce qui correspond à 20 % de l’effectif en France (1 800 salariés). La restructuration va affecter les activités de siège d'assistance, de recherche, de développement de logiciel, de formation et de fabrication, sur les sites de  Paris, Clamart, Melun, La Défense, Montpellier, Pau et Rennes. La fermeture du site de La Défense est programmée pour l’automne 2021.
 

La CFE-CGC est impuissante, malgré ses nombreuses tentatives d’appeler la direction à revoir ses plans à la baisse. En retour, la direction de l’entreprise évoque une forte baisse de son activité liée à la crise du secteur pétrolier.
 

La  CFE-CGC de Schlumberger se demande avec inquiétude jusqu’à quand la situation de l’emploi va continuer de se dégrader au sein du groupe. Au final, onze plans sociaux successifs ont eu lieu en France depuis 2015. Les effectifs auront diminué de 1 500 salariés en cinq ans.
 

La CFE-CGC déplore ce désastre industriel, couplé à une hémorragie des compétences. Elle regrette le recours trop limité à des mesures pouvant prévenir les licenciements, comme l’activité partielle de longue durée. Certes, l’annonce de la mise en place d’activités centrées sur les nouvelles énergies en France est bien sûr positive mais bien trop tardive et le nombre de créations de postes en découlant pour l’instant très limité car le processus débute.
 

La CFE-CGC de Schlumberger entame ces négociations dans un contexte très tendu mais jouera pleinement son rôle pour défendre et protéger l’emploi des salariés qu’elle représente par tous les moyens en sa possession.
 

  • En 2017, la CFE-CGC poursuivait la direction pour ne pas avoir initié un plan de sauvegarde de l’emploi dans les règles de l’art. Le TGI de Nanterre avait entièrement donné raison au syndicat. Cette décision avait fait date.
Pas encore de commentaires