Participatif
ACCÈS PUBLIC
09 / 11 / 2020 | 200 vues
Eric Chenut / Membre
Articles : 10
Inscrit(e) le 12 / 06 / 2018

L’ESS n’est pas seulement une troisième voie : elle offre une perspective porteuse de sens pour l’économie

Dans un contexte sanitaire, économique et social en crise majeure, Roland Berthilier, président du groupe MGEN, publie : Essentiellement humain, un essai dans lequel il retrace son parcours personnel et militant et partage son engagement concret à travers l’économie sociale et solidaire. Par cette rétrospective inspirante écrite par un ami, qui se livre si peu habituellement, on perçoit la cohérence de l’engagement d’une vie ; il n’est pas si fréquent de la part d’un dirigeant de l’ESS de nourrir notre réflexion collective.

 

ESS

 

Sa conviction est forte. L’ESS n’est pas seulement une troisième voie ou un tiers secteur. C'est la solution :

  • à la dérégulation mortifère induite par le néolibéralisme, permettant de redonner du sens à une économie soucieuse de son empreinte  environnementale, sociale donc humaine ;
  • pour un nouveau partage de la valeur permettant de lutter contre les inégalités qui minent notre démocratie ;
  • pour une économie efficace, capable d’apporter des réponses concrètes en proximité, en fonction des besoins de la population ;
  • par son mode de gouvernance permettant aux salariés, aux adhérents, sociétaires ou coopérateurs de pouvoir co-élaborer les réponses dont ils ont besoin et de les améliorer en les inscrivant sur le temps long.
     

Novembre est devenu le mois de l’ESS. En cette année si singulière où de nombreuses initiatives vont être percutées par le confinement et la nécessité de scrupuleusement respecter les gestes barrière et où il sera impossible de se retrouver physiquement pour débattre et échanger, cet ouvrage porte la raison d’être de l’ESS par et pour l’humain.

À l’heure où nos libertés et le libre arbitre doivent être réaffirmés comme socles de notre émancipation individuelle et collective et par le plaisir d’être et de faire ensemble, l’ESS nous offre le cadre d’un vivre ensemble apaisé, d’une fraternité effective et la capacité d’entreprendre pour concourir au bien commun.

À nous, militants de l’ESS, de nous engager de manière pragmatique et décomplexée : l’ESS est résolument moderne, participative et démocratique.

Cette crise sanitaire, économique et sociale n’est-elle pas l’occasion pour l’ESS de s’affirmer et d’offrir une perspective porteuse de sens pour l’économie ?
 

À nous d’entreprendre au travers nos associations, nos coopératives et nos mutuelles, « à nous  de devenir ce que nous sommes », des gens libres engagés, essentiellement pour l’humain.
 

Essentiellement humain – L’heure de l’économie sociale et solidaire est arrivée, Roland Berthiler, Éditions de l’Archipel, novembre 2020.

Pas encore de commentaires