Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 08 / 2014 | 396 vues
Floréal Pinos / Membre
Articles : 19
Inscrit(e) le 17 / 12 / 2007

Un salarié de Vinci Autoroutes licencié pour non respect des consignes de sécurité pendant une formation : un procès à charge

Un salarié d’Autoroutes du Sud de la France (Vinci Autoroutes) qui suivait une formation dans le cadre de son activité professionnelle vient d’être licencié. L’entreprise lui reproche, sans rien démontrer par ailleurs, de ne pas avoir respecté certaines consignes de sécurité, notamment sur le maniement de l’engin sur lequel il était en train d’être formé. La procédure disciplinaire qui a conduit au licenciement n'a rien été d’autre qu’un véritable procès à charge. Dès le départ, l'entreprise n’a fait qu’enchaîner de fausses accusations, sans jamais en apporter la moindre preuve. Au final, elle n’a pas hésité à licencier ce père de deux enfants.

Les zones d’ombre, les interrogations sont nombreuses dans ce dossier. Les instances compétentes auront la charge de faire toute la lumière et de définir les responsabilités des uns et des autres, afin  que le « coupable désigné d’office » soit rétabli dans ses droits et son honneur.

La vitrine sociale de Vinci est décidément bien loin de l’image qu’elle veut bien donner.

Pas encore de commentaires