Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 04 / 2014 | 3 vues
Marie-Josée Defrance / Membre
Articles : 26
Inscrit(e) le 26 / 02 / 2008

Même l'INSEE est obligé de reconnaître la baisse continue des salaires dans la fonction publique

Au moment où le gouvernement annonce la poursuite sans précédent du gel du point d'indice dans la fonction publique avec les vives réactions des syndicats de fonctionnaires qui estiment que la coupe déborde, même l'INSEE, dans une étude qui porte sur l'année 2012 et qui vient de paraître, est obligé de reconnaître que la tendance à la baisse des salaires continue dans les trois fonctions publiques. C'est dire !

C'est la fonction publique d'État qui est la plus touchée, avec une baisse de 0,8 % en euros constants pour cette seule année.

Baisse en euros constants

Dans la fonction publique de l’État (FPE), ministères et établissements publics confondus, le salaire net moyen en équivalent-temps plein (EQTP) a augmenté de 1,1 % en euros courants entre 2011 et 2012. Compte tenu de l’inflation, il a baissé de 0,8 % en euros constants. Il atteint en moyenne 2 460 euros nets par mois en 2012.

Dans la fonction publique territoriale (FPT), l’évolution entre 2011 et 2012 est de + 1,4 % en euros courants, soit -0,5 % en euros constants. Le salaire net moyen en EQTP est de 1 850 euros par mois en 2012.

Dans le secteur hospitalier public (SHP), le salaire net moyen croît de 1,3 % en euros courants entre 2011 et 2012 et baisse de 0,6 % en euros constants. Le salaire net moyen en EQTP est de 2 240 euros par mois en 2012.

En 2012, le salaire net évolue de façon moins dynamique que le salaire brut, en lien notamment avec l’augmentation de l’assiette de CSG et de CRDS et avec l’augmentation du taux de cotisation pour pension civile des titulaires...

Pas encore de commentaires