Participatif
ACCÈS PUBLIC
06 / 03 / 2014 | 25 vues
Florence Vielcanet / Membre
Articles : 3
Inscrit(e) le 03 / 06 / 2008

Les jeunes et la conciliation vie privée-vie professionnelle

Hubert Landier, expert en relations sociales, est spécialisé dans les audits de climat social en entreprise. Ses conclusions sont fondées sur 125 entretiens en vis-à-vis réalisés en 2013 dans des entreprises de tailles et de secteurs d’activité différents.

François Geuze, ancien DRH, est directeur du master MRH de l’Université de Lille I, président de l’association Référence RH, qui réunit les directeurs de masters RH et directeur scientifique d'Open To Job (O2J).

Tous deux analysent dans une note à la fois la situation sociale française, envisagée d’un point de vue global, et la situation dans les entreprises sur la base des données collectées par Open To Job, via un questionnaire portant sur 98 points, adressé à un échantillon de 2 945 personnes, représentatif de la population salariée française selon des critères d’âge et de genre. Cette analyse est complétée par une série d’entretiens en vis-à-vis.

Parmi tous les points traités, deux à retenir :

• les 18-25 ans paraissent les plus satisfaits de leur travail et de leur entreprise.

Sont-ils moins revendicatifs ou simplement satisfaits d’avoir un travail ? Plutôt que de faire de la « génération Y » un bouc émissaire des maux de nos organisations, la véritable question portée par ces résultats comparés réside dans la manière dont nous pourrions empêcher la rapide dégradation du niveau de satisfaction des 25-35 ans, font remarquer les deux consultants. Devrions-nous à l’image de ce qui existe en matière de rémunération et d’avantages sociaux travailler à une fonction « RH cafétéria » pour adapter nos services aux attentes des collaborateurs, se demandent-ils sans apporter de réponse.  

• Dans bon nombre d’entreprises, l'équilibre vie privée-professionnelle, l’une des revendications d'habitude reconnue comme phare par les salariés de cette tranche d’âge, repose notamment sur l'existence de dispositifs concrets permettant de bien gérer les différents « temps ».

En la matière il est intéressant de remarquer que :

•      46 % des collaborateurs (tous âges confondus) indique qu'il n'y a pas de difficultés pour prendre des congés ou des récupérations.

•      Les entreprises sont « compréhensives » dans la prise en compte des événements familiaux pour 56 % des répondants.

•      L'équilibre vie privée-vie professionnelle est une réalité au sein de les entreprises pour 42 % des répondants.

Toutefois, même si ces thèmes sont assez médiatiques depuis maintenant une dizaine d’années, de nombreux points de progrès apparaissent et ceci de manière récurrente.

• Un mauvais équilibre vie privée-professionnelle est signalé par 23 % des répondants.

•      20 % des répondants estiment que les entreprises n'intègrent pas les concepts de l'équilibre vie privée-professionnelle dans leur fonctionnement.

•      Une rigidité des horaires est signalée par 24 % des répondants.

•      Il existe des difficultés pour prendre des jours de congés ou de récupération pour 15 % des répondants.

Compléter les dispositifs

En fait, les deux consultants font remarquer qu'une analyse plus détaillée par entreprise et par fonction permet de constater que certaines entreprises ont mis en place des dispositifs permettant une bonne gestion des temps et qu’en grande majorité, ces dispositifs sont appréciés par les collaborateurs, même si certaines fonctions apparaissent en être exclues (travail de nuit, posté etc).

En conséquence, un ensemble d'actions pourrait être engagé afin de compléter les dispositifs existants pour les catégories de salariés qui restent en attente. Ces actions participeraient à l’amélioration de la situation des entreprises sur le thème de la confiance et de la gestion des carrières.

•      Envisager avec les collaborateurs des actions visant à équilibrer les temps, améliorer la prise en compte des événements familiaux ou la vie quotidienne. Dans certains cas, des dispositifs tels que des conciergeries d'entreprise permettent aux collaborateurs de concilier impératifs horaires et organisationnels avec les contraintes de la vie quotidienne.

•      Mieux intégrer les enjeux de l'équilibre vie privée-vie professionnelle dans les valeurs de les entreprises (communication, actions ponctuelles et concrètes).

•      Mettre en place un système de temps choisi pour les postes le permettant.

•      Rappeler les règles relatives à la prise des congés et récupération.
Ouvrir pour l'encadrement des zones de flexibilité en la matière (tout en respectant la réglementation).

Afficher les commentaires

Bonjour, vous pouvez trouver l'intégralité du document sur le site d'o2j (anciennement Opentojob) à l'adresse suivante : http://www.o2j.com/fr/conjoncture-prospective-sociale-rh.html Bonne lecture François GEUZE