Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 09 / 2015 | 2 vues
Rodolphe Helderlé / Abonné
Articles : 3546
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

La CFDT accepte de perdre son nom dans la police

La CFDT police devient Alternative Police à la suite du départ de Denis Jacob d'Alliance Police. « La situation ne correspond plus à ma conception de ce syndicalisme qui doit avant tout être construit autour d'une équipe unie et solidaire, élue par ses pairs pour ses compétences et non par stricte amitié », explique l'ex-n° 3, spécialiste de la communication, du syndicat affilié à la CFE-CGC. Celui-ci devient le n° 1 d'une nouvelle structure syndicale dans laquelle se fond désormais la CFDT police. Tout reste à faire alors que la CFDT police n'a recueilli que 307 voix, soit 0,38 % des suffrages lors des élections de 2010.

Pas question de se lancer dans l'aventure avec l’acronyme CFDT en guise de nom de ralliement. La CFDT Interco, la fédération de rattachement d'Alternative Police a accepté cette stratégie de communication. Et Denis Jacob de rappeler qu'Alliance devait rejoindre la CFDT en 1998 mais que cela ne s'était pas fait car la confédération « voulait que nous perdions notre nom ». Les temps ont changé.

Le site d'Alternative Police est en ligne avec une adhésion à 20 € par an pour un élève gardien de la paix, contre 23 € chez Alliance.

Pas encore de commentaires