Participatif
ACCÈS PUBLIC
01 / 07 / 2022 | 71 vues
Laurent Grandguillaume / Membre
Articles : 23
Inscrit(e) le 21 / 10 / 2019

Territoire zéro chômeur de longue durée : une vraie dynamique

C’était un défi, nous l’avons collectivement relevé. Il faut dans ce contexte saluer la mobilisation des territoires, des équipes de TZCLD par la formation, l’accompagnement du CRD (centre de ressources développement) et des grappes régionales en tant qu’espaces apprenants, ainsi que des équipes d’ETCLD (L’association gestionnaire du fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée) (*) dans tout le processus d’habilitation qui est à la fois exigeant et transparent.

 

Y a-t-il crise de croissance face à une telle dynamique ? Eh bien non, il y a au contraire convergence des espérances pour tant de personnes qui étaient privées durablement d’emploi. 

 

Près de 100 territoires ont par ailleurs ouvert leur espace pour candidater, ce qui témoigne du succès de l’expérimentation. La loi autorise au minimum 50 nouveaux territoires, c’est un plancher. Il n’y a donc pas de raison de se précipiter dans les candidatures. Le principal est de la déposer quand tout est prêt et en particulier la mobilisation des personnes privées durablement d’emploi sans laquelle le projet n’a aucun sens.


A la fin, c’est toujours le Ministère du Travail qui habilite et les 4 derniers territoires ont été habilités par le nouveau Ministre du Travail, Olivier Dussopt. Cela démontre qu’il y a continuité des pouvoirs publics dans la confiance qui nous est faite collectivement. Il nous appartient en cette période de convaincre le maximum de candidats et candidates aux élections législatives dans nos territoires. Ce seront les potentiels futurs député·es qui prépareront et voteront la troisième loi.


Il existe malgré tout quelques territoires où, parfois, des majorités départementales ne souhaitent pas soutenir l’expérimentation.


Il nous appartient alors de mener la bataille politique au sens de la vie de la cité pour convaincre comme nous l’avons fait au niveau national pour obtenir une seconde loi. Notre projet prend du temps et nous l’assumons car ce temps est indispensable pour faire vivre la démocratie. Si nous étions un dispositif, homogène, descendant et obligatoire, il n’y aurait pas ce type de blocages, car les collectivités ne pourraient pas exercer de choix démocratique. Mais alors, quel en serait le sens là où les personnes n’auraient elles-mêmes pas voix au chapitre, pas de possibilité d’expression et de participation ? Notre projet est politique, non pas au sens partisan mais au sens démocratique.

 

Assumons donc qu’il puisse y avoir parfois une absence de consensus, et fabriquons le consensus même quand il semble inatteignable. C’est tout le sens de l’action durable que nous menons pour exercer le droit à l’emploi.

 

(*) https://www.tzcld.fr/faq/question/quelles-sont-les-missions-detcld/

 

Retour sur le Laboratoire des travaux utiles

 

Du 30 mai au 3 juin, la 5è édition du Laboratoire des travaux utiles était organisée par les territoires habilités et l’association TZCLD. Les entreprises à but d’emploi ont ouvert leurs portes pour faire découvrir leurs activités aux habitants et habitantes et partenaires de leurs territoires. L’occasion pour de nombreux territoires émergents de mieux comprendre le fonctionnement des EBE et d’en savoir plus sur le projet.
 

Lire l'article sur notre site

Afficher les commentaires

Un an après le début de la 2e étape expérimentale, le nombre de territoires habilités a triplé

 

 

Un an après la publication du décret du 30 juin 2021 qui a lancé la 2e étape expérimentale, 20 nouveaux territoires ont déjà rejoint les 10 premiers. Tous étaient projets émergents accompagnés par TZCLD.

 

 

La deuxième étape expérimentale vient de souffler sa première bougie. Aux côtés des 10 territoires habilités en 2016, ce sont déjà 20 nouveaux territoires qui sont entrés dans l’expérimentation depuis l'ouverture des candidatures, en juillet 2021. La loi du 14 décembre 2020 prévoit au moins 50 territoires supplémentaires.

 

Au total, début juillet 2022, ce sont 100 territoires qui ont ouvert un compte sur la plateforme de dépôt de candidatures. “En moyenne, 3 territoires sont habilités par mois, c’est un rythme soutenu, plutôt au-delà de ce que nous avions projeté”, indique Clémentine Hodeau, Directrice du Fonds d’expérimentation, saluant le “niveau de maturité avancée des territoires”. 

30 territoires très hétérogènes sur 24 départements et 12 régions

Les territoires sont donc au rendez-vous de cette 2e étape expérimentale. Les 20 nouveaux territoires habilités sont tous des projets émergents qui ont été accompagnés par TZCLD. Pour autant, “TZCLD n’est pas une classe préparatoire à l’habilitation”, nuance Antonin Gregorio. “L’association propose un accompagnement global, avec une offre de formation et des espaces apprenants que sont les grappes, où sont discutées à l’échelle régionale des questions que se posent les acteurs dans la construction du projet.” “Nous capitalisons au fur et à mesure du temps”, remarque Laurent Grandguillaume, Président de TZCLD. “TZCLD fait le maximum pour être aux côtés des territoires et pour convaincre les pouvoirs publics d’être à nos côtés”, ajoute-t-il.

Point d’étape sur l’habilitation

Ce premier anniversaire est l’occasion pour le Fonds de faire un point d’étape sur le processus d’habilitation. S’il avait déjà publié les points d’attention de son Conseil d’administration en février dernier, le Fonds a organisé un webinaire le 6 juillet 2022 pour partager les évolutions du processus d’habilitation, les points positifs et les points d’attention concernant les candidatures des territoires. Plus de 150 personnes y ont assisté et ont pu poser leurs questions. Le replay de ce webinaire est accessible ci-dessous, il est chapitré selon les thématiques abordées. “Je salue l’écoute et le dialogue entre TZCLD et le Fonds pour faire évoluer le  processus d’habilitation et je remercie le Fonds pour la qualité de ce travail”, a indiqué Laurent Grandguillaume lors de ce webinaire. “Lors de l’examen des candidatures [qui prend 4 mois], nous tâchons de transformer le projet en une réussite”, a expliqué Michel de Virville, Vice-président du Fonds. Ce dernier a souligné “deux points essentiels dans la préparation des territoires : le partenariat avec ceux qui localement font le droit à l’emploi, car on ne le fera pas seuls, et l’implication des personnes privées durablement d’emploi, car il n’y a pas de bon projet de territoire s’il n’est pas assis sur la co-construction du projet avec les personnes. Leur mobilisation est une condition de réussite, ce n’est pas accessoire”.

TZCLD forme les équipes de direction des entreprise à but d’emploi

 

La deuxième étape expérimentale est en cours et pour répondre à l’évolution des besoins des territoires, l’organisme de formation de TZCLD a développé une formation à destination des équipes de direction d’entreprise à but d’emploi. La 1re promotion, lancée en février 2022 avec 9 personnes formées,  s'est achevée fin juin et une nouvelle a démarré dans la foulée !

 

Retrouvez toutes les informations concernant la formation sur notre site internet