Participatif
ACCÈS PUBLIC
04 / 07 / 2022 | 112 vues
Séverine Grandclere / Membre
Articles : 11
Inscrit(e) le 13 / 12 / 2021

Droit syndical à la MAIF : un accord loin des attentes

Un projet d'accord relatif à la représentation du personnel et au droit syndical a été présenté ces dernières semaines lors de la dernière réunion paritaire concernant le nouvel Accord relatif à la représentation du personnel et au droit syndical.

 

La dernière séance n'a pas permis de voir aboutir nos revendications principales qui permettaient de renforcer les moyens mis à la disposition des représentants du personnel pour mener à bien leurs missions de défense des salariés et de négociation : 
 

  • non augmentation des heures de mandat,
  • pas de moyens supplémentaires pour les missions de la Commission Santé et Sécurité au Travail (pas de renforcement des heures ni d'élus)
  • Augmentation insuffisante du nombre de représentants de proximité par rapport à l'augmentation du nombre d'ETP (Equivalents Temps Pleins) et pas d'heures supplémentaires pour mener à bien leur mission relevant de la Santé et Sécurité au Travail
  • pas d'augmentation du nombre de Délégués syndicaux 
  • pas d'augmentation de l'enveloppe permettant de venir à la rencontre des salariés
  • pas de souplesse supplémentaire concernant la prise en charge des nuitées des RPX leur permettant de rester plus longtemps sur les sites à la rencontre des salariés
  • Pas de création d'une commission Economique
  • Refus de scinder la commission Emploi, Formation, Egalité professionnelle F/H en plusieurs commissions, et/ou de lui attribuer davantage de réunions dans l'année ; on notera au passage que l'accord prévoit une réunion par an et que nous en avons eu deux par an (pas forcément d'une journée) chaque année.


Cela fait beaucoup de négatif n'est-ce-pas ?

 

L'action syndicale avait déjà été mise à mal (et le mot est faible) du fait des ordonnances Macron de septembre 2017 , et la Maif les avaient plutôt bien appliquées (réduction importante du nombre d'élus, des délégués syndicaux et des moyens). Elle n'a pas saisi l'occasion pour la prochaine mandature, de rectifier le tir et redonner au dialogue social et à la représentation du personnel des moyens adaptés à nos missions et au nombre de salarié en augmentation.

 

Pour notre syndicat , le compte n'est pas bon. C'est pourquoi, contrairement aux syndicats  CAT, CFDT, CFE-CFC, UNSA et CGT, il ne signera pas cet accord.

Pas encore de commentaires