Participatif
ACCÈS PUBLIC
08 / 07 / 2020 | 99 vues
Guillaume Buiron / Membre
Articles : 27
Inscrit(e) le 31 / 05 / 2013

19 500 jours de congés solidaires collectés sur la base du volontariat auprès des salariés du groupe Matmut

Parmi les différentes dispositions solidaires prises par le groupe Matmut sur fond de covid-19, celui-ci a proposé à ses salariés de participer à l’effort national en leur permettant, à titre volontaire, la pose et/ou le don de « congés solidaires ». Au total, 50 % des salariés du groupe Matmut ont participé à ce dispositif en posant et/ou donnant des jours de congés, avec une moyenne de 4,5 jours par collaborateur.

 

C’est un élan de solidarité massif des collaborateurs du groupe Matmut qui s’est exprimé en deux mois de vie du dispositif et qui a permis de collecter un total de plus de 19 500 jours de « congés solidaires ». Grâce à cette générosité et à l’abondement complémentaire de l’entreprise pour chaque jour donné ou posé, plus de 1 200 000 euros seront reversés aux trois fondations d’intérêt général ou d’utilité publique.

 

Le groupe avait en effet proposé à ses collaborateurs, sur la base du volontariat, de participer à l’effort solidaire, dans le cadre d’un accord majoritaire signé le 9 avril avec la CFE-CGC, la CFDT et la CFTC, avec deux possibilités.
 

  • Le don de « congés solidaires » à titre volontaire (1 040 000 euros)


Le choix de renoncer jusqu’à un total de 6 jours issus de congés payés, congés de repos conventionnels ou de jours de repos issus du compte épargne-temps (CET). En contrepartie de ce don, la Matmut a versé la somme équivalente au salaire (abondée par l’entreprise de 20 euros par jour posé) à l’une des associations, au choix du salarié. 
 

  • La pose de « congés solidaires » à titre volontaire (180 000 euros)


La prise de congés solidaires, jusqu’à 6 jours, a généré un don de 12 euros pour chaque jour de repos posé pour soutenir des fondations d’intérêt général ou d’utilité publique, au choix du salarié. La prise des jours de congés solidaires pouvait être ininterrompue ou répartie sur plusieurs semaines, pendant la période du 17 mars au 15 mai 2020.


Sur les plus de 1 200 000 euros récoltés selon les choix opérés par les salariés, 45 % du montant sera reversé à la fondation d’urgence de la Fondation de France (en lien avec l'AP-HP et l'Institut Pasteur), 25 % à la Fondation Abbé Pierre et 30 % à la Fondation des Femmes.  
 

Ce dispositif original, qui fait écho au dispositif de don de congé déjà existant dans l’entreprise, fait partie des différentes dispositions solidaires prises par le groupe Matmut, dans le cadre de la crise sanitaire. 
 

« La solidarité du groupe Matmut trouve son évidence dans soixante ans d’engagement mutualiste. En complément des engagements et des actions solidaires pris à l’égard des sociétaires et du monde de la santé, au cœur de cette crise inédite, je suis fier que l’entreprise permette aux collaborateurs d’exprimer leur solidarité, dans le cadre d’un accord d’entreprise signé avec les partenaires sociaux. Leur mobilisation témoigne de la conception partagée de la solidarité qui nous anime et permet à notre entreprise d’être au rendez-vous de l’effort national. » commente Nicolas Gomart, directeur général du groupe Matmut. 

 
« Ce dispositif a permis aux salariés de poursuivre et d’amplifier l’esprit de solidarité, valeur forte du groupe Matmut. Il s’exprime déjà depuis plusieurs années à travers l’arrondi du salaire qui est versé à des associations et du don de jours de congés pour les aidants, monétisés et placés sur un fonds de solidarité », souligne Olivier Ruthardt, directeur général adjoint des ressources humaines et des relations sociales du groupe Matmut.

Pas encore de commentaires