Participatif
ACCÈS PUBLIC
26 / 04 / 2012 | 5 vues
Bruno Caron / Membre
Articles : 6
Inscrit(e) le 21 / 02 / 2012

Les fonctionnaires se déclarent satisfaits de leur état de santé mais éprouvent des difficultés pour se soigner

À l’automne 2011, MFP Services, pour le compte de ses mutuelles, et les mutuelles MCDEF, MGAS, MGEFI et MMJ, dans le cadre d’une étude spécifique, ont interrogé 15 700 agents publics sur la perception de leur santé et du système de soins français. 

Ce premier baromètre santé des fonctionnaires a été plébiscité. En effet, plus de 42 % y ont répondu. C’est la première étude sur les représentations et les attentes en santé de plus d’un million et demi de fonctionnaires actifs et retraités, provenant de l’ensemble des administrations, à l’exception de l’Éducation nationale, de la police et des militaires.  

Sur une première population analysée de 2 200 répondants, il en ressort que 89 % sont satisfaits de leur état de santé, bien au-delà du niveau de la population française. Plusieurs facteurs expliquent ce chiffre. Les fonctionnaires actifs semblent moins stressés que la moyenne de la population française et sont globalement satisfaits de leur travail. Ils ont une très bonne perception de leur qualité de vie. Ils estiment avoir une alimentation équilibrée à 88 %, sont moins consommateurs de tabac ou de drogues que la moyenne nationale et s’adonnent moins aux jeux d’argent. De plus, 54 % d’entre eux pratiquent une activité physique « modérée ».  

Pour autant, 37 % des répondants déclarent souffrir d’une maladie chronique, d’un handicap ou d’un problème de santé préoccupant et 39 % des agents déclarent que leur travail affecte leur santé. Pour ces derniers, les conséquences sont principalement le stress et des douleurs musculaires. 

L’enquête santé menée montre aussi que les agents ont parfois des difficultés à se soigner. Ainsi, 41 % ont déjà renoncé ou retardé des soins de santé lors des douze derniers mois. C’est le reste à charge trop important qui les freine, ainsi que le manque de temps et l’avance des frais. Ce sont les soins dentaires et optiques et les consultations médicales chez un médecin spécialiste qui sont concernés. 

Ce baromètre constitue la première étape vers la mise en place d’un programme de prévention ambitieux. Ainsi, dans les mois à venir, des études complémentaires autour de 6 thématiques seront réalisées afin d’approfondir les résultats de l’enquête et les premières actions de prévention seront initiées autour des risques professionnels et de l’accompagnement en ligne.

Les résultats du premier baromètre santé des fonctionnaires sont consultables sur le site internet www.mfpservices.fr.

Pas encore de commentaires