Participatif
ACCÈS PUBLIC
31 / 08 / 2018 | 47 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1584
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

La Mutuelle de la Justice passe à l'offensive en intégrant la prise en charge du jour de carence pour les arrêts maladie

Le délai de carence est la période pendant laquelle un agent en arrêt maladie ne bénéficie pas des indemnités journalières versées par l’administration. Ce délai de carence (introduit sous la présidence de Nicolas Sarkozy, supprimé sous la présidence François Hollande et réintégré l'an dernier) est donc aujourd'hui de 1 jour, dans l'ensemble de la fonction publique..

Cet été, la Mutuelle de la Justice (MMJ) a décidé de prendre le jour de carence en charge pour les arrêts maladie de 3 jours ou plus.

C'est en fait la première mutuelle de la fonction publique à engager cette démarche.

Aménagée pour être une garantie responsable avec un coût maîtrisé, cette garantie « jour de carence » répond aux attentes exprimées par une large part des adhérents de la MMJ et de plusieurs organisations syndicales du Ministère de la Justice.

Innovation majeure pour la protection sociale des agents de la fonction publique, elle est l’une des composantes de sa nouvelle offre de prévoyance dont l’architecture modulaire permet à chaque adhérent de composer son panier de garanties en fonction de sa situation personnelle et professionnelle.

Cette offre, commercialisée à partir du 1er septembre 2018, a été créée avec son partenaire historique, MFPrévoyance, filiale de CNP Assurances.

Simultanément, la MMJ a été, rappelons-le, a été ces derniers mois écartée du bénéfice du référencement au profit d'Intériale-Axa (mutuelle historique au Ministére de l'Intérieur) a décidé, dans ce contexte, de passer à l'offensive en décidant désormais de s'ouvrir à tous les agents publics assurant des missions de sécurité.

Forte de son ancrage dans le groupe AG2R La Mondiale, la MMJ (mutuelle historique du Ministère de la Justice) a donc  choisi de s’ouvrir à toute la fonction publique avec une priorité : devenir une mutuelle de référence pour tous les agents participant à une mission de sécurité.

Elisabeth Chabot, présidente de la MMJ, souligne dans un communiqué ces jours-ci : « Nous entendons être une mutuelle affinitaire pour de nouveaux publics et ainsi introduire une saine concurrence avec un meilleur accès à des garanties essentielles pour les agents publics ».

La nouvelle gamme de produits de santé et prévoyance (MMJ-Sécurité) répond à un double objectif : innover pour satisfaire la diversité des attentes des agents publics et pratiquer une politique du juste prix.

Comme nous avons déjà eu l'occasion de le dire, nous ne sommes certainement pas pas au bout des évolutions du paysage mutualiste dans la fonction publique...


Pas encore de commentaires